IMG-LOGO
Accueil Article Mouvement d’humeur : Madeleine Berre fait valoir l’argument de la force
Société

Mouvement d’humeur : Madeleine Berre fait valoir l’argument de la force

par BITOLI Valérie - 27 May 2020, 18:50 1011 Vues 2 Commentaires
IMG Madeleine Berre à l'offensive contre les syndicats.

La ministre de la Fonction publique vient de déclarer la guerre ouverte aux syndicats de la MSTGV en faisant charger à coup de bombes lacrymogènes les manifestants.

 Après le rassemblement du 25 mai dernier, les retraités et les compatriotes  diplômés des grandes écoles nationales et ceux en instance d’intégration à la Fonction publique se  sont retrouvés  au Boulevard du bord de mer.  Réunis au sein de la plateforme syndicale (MSTGV),  ces compatriotes  tenaient  une nouvelle fois à exiger du ministre Madeleine Berre le paiement intégral  des pensions de retraite pour les uns et les intégrations au sein de l’administration publique pour les autres.

 

Quoique  ces revendications soient fondées, la ministre de la Fonction publique n’a rien voulu savoir de tout cela en  faisant   intervenir un détachement de la police armé jusqu’aux dents.  A peine  les protestataires avaient-ils commencé leur mouvement à l’extérieur du ministère que  la police du régime va déployer son arsenal pour disperser la foule.  Une pluie de   bombes lacrymogènes va s’abattre sur les manifestants avant une série d’arrestation, dont celle de Pierre Mintsa.  Le président du MSTGV ainsi que quelques jeunes sont conduits manu militari dans le camion de police.

 

Si la ministre Madeleine Berre  vient, par la force, de se débarrasser d’un mouvement d’humeur gênant,   il demeure que les retraités  et les autres compatriotes ne comptent pas en rester là.  Ils promettent continuer  à exiger leurs droits jusqu’à satisfaction totale.

Partagez:

2 Commentaires

Koumou - May 28, 12:51

Madame la ministre joue à la montre elle sait très bien que le gouvernement ne fera rien pour les revendications des agents de l'État.

Melvine - May 28, 18:43

C'est ridicule....


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires