IMG-LOGO
Accueil Article Ndoundangoye à sans famille  et le scandale d’Engerail
Politique

Ndoundangoye à sans famille  et le scandale d’Engerail

par BITOLI Valérie - 10 Jan 2020, 12:45 483 Vues 0 Commentaires
IMG Justin Ndoundangoye déféré à la maison d'arrêt.

L’ancien ministre des Transports a été déféré hier à la prison centrale de Gros-bouquet.  Son implication dans le dossier Engerail serait une des affaires pour lesquelles, Ndoundangoye est placé sous mandat de dépôt.

C’était inéluctable. Justin Ndoundangoye séjourne désormais à Sans famille. Si l’on a cru un moment que l’arrestation du député du deuxième arrondissement de la commune de Franceville fessait suite à des malversations dans la gestion de l’Oprag sous Sayid Abeloko, l’interpellation d’un de ses proches en début de semaine, laisse penser à un scandale autour de la redevance de la Setrag.

Lire aussi:  https://topinfosgabon.ga/articles/scorpion-les-proches-de-justin-ndoundangoye-arretes-et-recherches

Le scandale d’Engerail

 

Le lundi dernier,  Aimé Nziengui, actuel directeur technique de l’Agence de régulation du transport ferroviaire (Artf) et proche de Ndoundangoye est arrêté à son lieu de travail. D’après des sources internes à l’Artf, l’arrestation de ce cadre   fait suite à des soupçons de complicité de malversations financières autour de la création et de l’octroi d’un important marché au Cabinet Engerail.  

 

Alors que l'Artf  fait face à de nombreuses difficultés (paiement régulier des salaires, cotisations Cnss, absence d’équipement pour les missions de contrôle sur la voie ferrées), les observateurs avertis  ne comprennent pas qu’une entité en difficulté a pu déléguer plusieurs pans de ses prérogatives du contrôle des activités de la voie ferrée au Cabinet Engerail.  Un contrat de plusieurs millions de Fcfa  signé au moment où Justin Ndoundangoye est à la tête du ministère des Transports. 

 

Conséquences, les enquêteurs soupçonnent l’ancien ministre d’avoir été à l’origine du montage et de la création de  ce cabinet privé pour pouvoir toucher la manne issue de la redevance reversée chaque année par le concessionnaire Setrag à l’Artf.  Ce d’autant plus, que l’actuel dirigeant du cabinet Engerail, que l’on dit en fuite,  n’est autre que  Dieudonné Yembi, ex Secrétaire exécutif de l’Artf au moment où Justin Ndoundangoye occupait le poste de conseiller dans la même entité avant d'en être le Sécrétaire exécutif.  Curieuse coïncidence.  En tout  cas, la procédure judiciaire qui s’ouvre permettra de faire la lumière sur  un scandale qui risque d’éclabousser plusieurs personnalités dans la République.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires