IMG-LOGO
Accueil Article Ngounié : Les politiques de la province au chevet des candidats
Politique

Ngounié : Les politiques de la province au chevet des candidats

par BITOLI Valérie - 24 Aug 2020, 08:15 110 Vues 0 Commentaires
IMG Une vue de la cérémonie de remise du don.

Lucie Milebou, Armel Bounda Balonzi, Biendi Maganga Moussavou et Yolande Nyonda ont, le week-end écoulé, apporté un soutien de 12 millions de Fcfa aux élèves de la province qui passent le bac.

Dans le cadre de leur politique sociale, le président du Sénat, Lucie Milebou Aubusson épouse Mboussou et les membres du gouvernement Biendi Maganga Moussavou, Léon Armel Bounda Balonzi et Yolande Nyonda  viennent d’  apporter leur soutien aux candidats au baccalauréat qui planchent dans la province de la Ngounié dont ils sont originaires.

 

Dans la matinée du dimanche 23 août 2020, la délégation dépêchée par les bienfaiteurs et conduite par Gervais Marius Lecka, directeur de cabinet du Ministre délégué, Yolande Nyonda,  a procédé à la remise symbolique d’une enveloppe d’un montant de 12 millions de francs CFA aux représentants des 1 200 candidats que comptent les centres de Mouila et de Ndendé.

 

Cette remise qui s’est faite en présence des autorités administratives, de défense  et de sécurité a été marquée par les interventions des bienfaiteurs qui ont tenu, par visioconférence, à encourager leurs enfants.

 

Soulignons que ce soutien qui intervient quasiment entre les épreuves écrites et  les oraux, est une véritable bouffée d’oxygène pour des nombreux enfants issus des familles défavorisées qui se retrouvent pour la plupart à plusieurs kilomètres de leurs familles. C’est le cas des candidats en provenance de Mandji (département de Ndolou) et de Fougamou (département de Tsamba-Magotsi) qui composent à Mouila mais également ceux de Mimongo (département de l’Ogoulou), de Mbigou (département de la Boumi-Louétsi) et de Lébamba (département la Louétsi-Wano) qui ont fait le déplacement de Ndendé.

 

En effet, plusieurs d’entre eux s’inquiétaient au lendemain de la phase des épreuves écrites, tant le peu de provisions que leur avaient remis les parents étaient visiblement épuisés.

Face à ce geste qui vient les soulager, le porte-parole des candidats a remercié les bienfaiteurs et salué la dynamique  impulsée par leurs pères et mères tout en souhaitant que cela se pérennise car de la mémoire des filles et fils de la Ngounié, c’est une première de voir une telle synergie des autorités politiques de la province en faveur de la jeunesse.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires