IMG-LOGO
Accueil Article Nominations dans les forces de défense : Passation de charges en vase clos à la présidence
Politique

Nominations dans les forces de défense : Passation de charges en vase clos à la présidence

par BITOLI Valérie - 08 Apr 2020, 21:17 734 Vues 1 Commentaires
IMG Une vue de la cérémonie.

A la faveur d’une cérémonie de passation de charges à la présidence de la République, les différents officiers supérieurs des forces de défense et de sécurité ont pris leurs fonctions.

On se demande toujours  les raisons pour lesquelles, en plein combat tout azimut contre la propagation du Covid-19 dans le pays, Ali Bongo a décidé de  procéder à un bouleversement au  sein des forces de sécurité et de défense.   S’obligeant à organiser, ce mercredi 08 avril, des cérémonies de passation de charges en vase clos dans une des salles de cérémonies de la présidence de la République.  Loin des bruits des casernes, des défilés des  troupes et des mélodies des fanfares.

 

C’est dans cette ambiance morose que l’inamovible général Grégoire Kouna, atteint par l’âge de la retraite a quitté la  tête de la Garde Républicaine pour céder sa place à Brice Clotaire Oligui Nguema.  Ce dernier ancien aide camps du président Omar Bongo jusqu’en 2009 devient l’homme  fort de la Garde Républicaine.  Six mois après sa nomination à la tête de la direction générale des services spéciaux.  Oligui Nguema sera secondé par un autre proche de la famille présidentielle, le colonel Jean-Luc Ndong Amvame, lequel entant que commandant en chef en second  assurera la gestion de la sécurité rapprochée du président de la République.

 

A la tête de la gendarmerie, le général de brigade Jean Ekoua a lui aussi passé le fanion au général Yves Barrasouaga.  Ce dernier élevé moins d’un an avant  (le 13 juillet 2019) au grade de général de brigade, occupait depuis le 22 novembre 2019, le poste de directeur général de la  direction générale de recherche (DGR). Auparavant, ce diplômé de l’école nationale de gendarmerie d’Owendo et de l’école d’officiers d’Etat Major de Libreville, fut  le chef d’état-major de la gendarmerie départementale de la province de l’Estuaire. A la tête  des forces  armées gabonaise, c’est le général Yves Ditengou qui a pris ses fonctions en remplacement  du général de brigade Ferdinand Gaspard Ollame Ndong.  Ce punu de la province de la Ngounié est réputé pour sa rigueur. Il  a été pendant plusieurs années  le directeur général du Prytanée militaire.

 

A la police, le général Marcel Yves Mapangou Moussadji a cédé son fauteuil  au   général de brigade Serge Hervé Ngoma. Ce dernier a été pendant plusieurs années à la tête de la préfecture de Libreville.  Avant d’être promu au poste de Commandant en Chef en second des forces de police nationale, chargé des unités opérationnelles et de la logistique. On lui doit d’ailleurs, à ce poste le lancement du plan global d’actions en vue d’assurer le renforcement de la sécurité des citoyens.  A la Direction générale  de la documentation et de l’immigration (DGDI), le général de brigade Djibril Ibaba a cédé sa place au général de brigade Maurice Lendoye Engandzas.

Partagez:

1 Commentaires

SERGE MAKAYA - Apr 08, 21:56

On a besoin d'institutions fortes, comme disait Barack Obama. Le reste suivra. Et qu'on nous arrête se spectacle de sosie au plus vite SVP. A Ntare Nzame.


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires