IMG-LOGO
Accueil Article Non-réouverture des lieux de cultes : le Prophète Max Alexandre Ngoua menace de lancer des actions de contestation
Société

Non-réouverture des lieux de cultes : le Prophète Max Alexandre Ngoua menace de lancer des actions de contestation

par BITOLI Valérie - 05 Sep 2020, 16:44 684 Vues 3 Commentaires
IMG Le prophète Max  Alexandre Ngoua annonce des actions de contestation pacifiques.

Les leaders religieux qui s’impatientent de la réouverture des lieux de cultes menacent désormais d’exprimer leur mécontentement si les autorités ne se décident pas. Des actions de contestation sont désormais envisagées.

Parlant au nom de tous les leaders religieux des églises pentecôtistes et charismatique  de réveil, le  prophète Max  Alexandre Ngoua n’est pas passé par quatre chemins pour ouvertement dénoncer le maintien de la fermeture des églises.  Une indignation d’autant plus grande qu’à ce jour, le ministère de l’Intérieur se refuse de fixer une date de réouverture des lieux de cultes sur l’ensemble du territoire. 

 

 D’où son interrogation lancée à l’endroit des autres responsables religieux : « Si la conférence de presse du gouvernement  à l’immeuble Arambo pour le service après-vente du discours du premier ministre n’annonce  pas la réouverture des lieux de cultes, par la voix du ministre de l’Intérieur, que ferions-nous entant que leaders religieux ? »

 

En réponse à cette question, Max  Alexandre Ngoua  propose dans les prochaines semaines, la tenue des sit-in journaliers et pacifiques devant le ministère de l’Intérieur et envisage une grève de la faim qui va se tenir sur le trottoir dudit  ministère. Ainsi que l’organisation des campagnes d’évangélisation  avec mégaphone dans les marchés de la capitale.  Car, d’après lui,  ces endroits ne sont pas déclarés comme des foyers de contamination.

 

L’homme de Dieu relève en outre que l’évocation de l’urgence sanitaire ne serait plus qu’un prétexte pour maintenir les lieux de cultes fermés et ne repose sur aucun élément sanitaire et scientifique. Il en veut pour preuve les nombreux cas de non-respect du protocole de l’urgence sanitaire.

 

« Comme ce fut le cas hier où les enfants ont laissé exploser leur joie lors de l’obtention du baccalauréat en faisant une ronde de plus de 300 personnes tout en s’embrassant les uns avec les autres sans l’observation des mesures barrières  et cela sous le regard des forces de l’ordre.  Ou encore lorsque  le ministre de la Santé et chantre du COPIL s’offre à répétition des bains de foules sans mesures barrières » dégaine l’homme de Dieu.

Partagez:

3 Commentaires

Manudika - Sep 06, 02:43

Bravo pour cette décision homme de Dieu.

Abrhael thiam - Sep 06, 02:50

Cet vraiment compliqué déjà plus de 7 moi que les lieux de culte sont fermés le Seigneur Jésus Christ est tout Puissant victoire le diable est un menteur soyons de commun d'accord enfin que la puissance de Dieu le Père du Fils et du Saint-Esprit illumine le Gabon terre béni de Dieu honte à ceux là.

Eyi - Sep 06, 21:11

Bien aimés Pourquoi ne pas laisser notre Dieu agir utilisons les armes spirituelles car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang mais contre les esprits rebelles. Que la Paix de Notre Seigneur Jésus Christ soit notre partage.


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires