IMG-LOGO
Accueil Article Octobre Rose : Les chiffres qui rassurent
Société

Octobre Rose : Les chiffres qui rassurent

par BITOLI Valérie - 07 Oct 2020, 06:25 57 Vues 0 Commentaires
IMG La campagne de sensibilisation se poursuit.

La 7 édition de la grande compagne de lutte contre les cancers féminins dénommée « Octobre Rose » se tient dans un contexte de crise sanitaire. Quoique la pandémie n’impacte en rien le taux de participation de cette campagne.

 

Devenus au fil du temps une question de santé publique au Gabon, les cancers du sein et du col de l’utérus  sont des tueurs silencieux, plusieurs femmes, et même des jeunes filles y laissent la vie au quotidien. D’où l’urgence d’y remédier  à travers la grande campagne de sensibilisation initiée dès le premier octobre de l’année.

 

Sauf que la 7 e édition « d’octobre rose » qui a lieu  en période de crise sanitaire, due à la pandémie du coronavirus, aurait pu être impactée négativement en terme de  niveau de participation. Il n’en est rien. Les données rendues publiques par le programme national de  prévention et contrôle des cancers sont  plus rassurantes.

 

A ce jour, on dénombre au total  7353 personnes sensibilisées aux cancers féminins dont 2010 hommes  et 5343 femmes .La lutte contre les cancers du sein et celui du col de l’utérus concernent aussi  bien les hommes que les femmes et touchent toutes les tranches de la société. Avec un système de santé aussi défaillant que celui du Gabon, les spécialistes s’accordent à indiquer que la prévention demeure le moyen le plus efficace. Et la  sensibilisation pour une meilleure prise de conscience encore plus. Ce, afin d’emmener les uns et les autres à une meilleure prise de conscience collective.

 

Dans ce cadre, le compteur des dépistages au 5 octobre 2020 indique  795 femmes dépistées dont 444 pour le cancer du sein avec 29 référées contre 351 pour le cancer du col de l’utérus avec 17 femmes référées .La réalité sur les cancers étant plus grave à l’intérieur du pays les femmes sont appelées à se faire dépister dans les centres agréés. Car plus les dépistages  sont effectués de manière précoce, plus les chances de s’en sortir sont grandes, 80% des cancers féminins peuvent être guéris grâce aux dépistages précoces.

Alors très chères songez à vous faire dépister, n’attendez pas qu’il soit trop tard !

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires