IMG-LOGO
Accueil Article ONE Entreprendre, une solution au chômage des jeunes
Economie

ONE Entreprendre, une solution au chômage des jeunes

par BITOLI Valérie - 27 Feb 2020, 13:00 178 Vues 0 Commentaires
IMG Hans Ivala explique les contours de ce projet.

Le projet ONE Entreprendre a été présenté, le 25 février dernier, aux membres du gouvernement par Hans Landry Ivala, directeur général de l’Office national de l’emploi.

Le projet consiste à venir en aide aux personnes qui veulent se lancer dans l’auto-emploi, particulièrement les personnes vivants avec un handicap ou en état de précarité extrême. Hans Landry Ivala, l’actuel directeur général de l’Office national de l’emploi (ONE) a, le 25 février dernier,  présenté les contours de cet important dossier au ministre du  Travail et de l’Emploi, Madeleine Berre ainsi que son collègue du Commerce et des Petites et Moyennes entreprises, Hugues Mbadinga Madiya.  Tout en indiquant que le taux de chômage des jeunes a atteint un seuil alarmant, soit  un peu plus de 30%, le directeur général de l’ONE souligne que le projet « ONE Entreprendre » est  une piste de solution au chômage des jeunes diplômés  qui sortent chaque jour des universités et grandes écoles. Ledit projet s’inscrit en outre dans le cadre du contrat d’apprentissage jeunesse (CAJ) mis en place depuis 2014.

 

Les modalités pratiques du projet

Dans un premier temps, le projet va cibler en priorité les jeunes de 18 à 35 ans  intéressés par l’auto-emploi et la création de très petites entreprises. Les demandeurs d’emplois inscrits à l’ONE, notamment les jeunes déscolarisés peu qualifiés, les diplômés chômeurs de longues durée, les anciens demandeurs d’emploi, licenciés économiques...sont prioritaires dans le cadre de ce projet.  ONE Entreprendre va pour ce faire accompagner les petites entreprises à hauteur de 90 % du coût des projets.

 

Les financements

D’ après Hans Ivala, le dispositif est pour le moment constitué d’un montant initial de 100 millions de Fcfa, dont 30 millions domiciliés à la BEAC, au titre de fonds spécifiques, pour les personnes vulnérables. Les 70 millions de Fcfa restant, en dépôt à terme dans une structure financière, vont représenter le fond de garantie à l’auto-emploi.  D’après les estimations de l’ONE ce projet pourra favoriser l’accompagnement de plus de 300 demandeurs d’emploi et la création d’au moins 200 emplois indirects.  Preuve d’un véritable dynamisme à la tête de l’ONE ces dernières années.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires