IMG-LOGO
Accueil Article Opération scorpion: l’immunité de Simplice Mouango Bounguenza sera-t-elle levée ?
Politique

Opération scorpion: l’immunité de Simplice Mouango Bounguenza sera-t-elle levée ?

par BITOLI Valérie - 17 Jan 2020, 15:57 1059 Vues 0 Commentaires
IMG L'honorable député dans le viseur de Scorpion.

Le député PDG du 1er siège de la Lolo-Bouenguidi est abondamment cité comme un acteur majeur des malversations financières dans le secteur Education.

Simplice Mouango Bounguendza, l’actuel député du Parti démocratique gabonais (PDG) au 1er siège de la Lolo-Bouenguidi va-t-il voir son immunité parlementaire levée ? Si pour l’heure la question n’est pas sur la table de Faustin Boukoubi et ses collègues de l’Assemblée nationale, cette éventualité  n’est   plus à  écarter eu égard au rôle joué par l’ancien directeur général du Patrimoine et des équipements (DGPE) dans les malversations financières pour lesquelles Aurélie Ntoutoume Obame est aux arrêts. 

 

Le nom de l’honorable député vient d’être abondamment cité par le journal l’Union comme l’un des acteurs majeurs d’un détournement de fonds de près 8 milliards de Fcfa pour les travaux de réhabilitation et de modernisation des lycées et collèges ainsi que  la construction d’un amphithéâtre et la réfection des voiries à l’Université Omar Bongo.  A cet effet, le journal pro gouvernemental, indique, que  le directeur général du Patrimoine en 2010 ne s’est jamais rendu sur les chantiers pour lesquels (en toute illégalité) il  avait certifié « le service fait » et «  délivré des vrais faux PV de réception des travaux en plus de  valider les paiements ».

 

Or, sur   le terrain, aussi bien à l’Université Omar Bongo qu’au lycée de Lastourville, les travaux n’ont jamais vu le jour alors que les sociétés d’Aurélie Ntoutoume ont quasiment  empoché  la totalité des sommes affectées. C’est d’ailleurs, le constat que vont effectuer les différents successeurs de Simplice Mouango Bounguendza à la tête de la direction du Patrimoine du ministère de l’Education nationale, souligne à nouveau le journal l’Union.

 

Après la levée de l’immunité parlementaire du député  Justin Ndoundangoye pour des supposées  faits de malversations financières dans le cadre de la même opération Scorpion, il serait totalement incompréhensif que la même procédure ne soit pas déclenchée à l’encontre de ce hiérarque du Parti démocratique gabonais dans l’Ogooué- Lolo.  

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires