IMG-LOGO
Accueil Article (Opposition) Une ancienne candidate aux législatives claque la porte de l'UPNR
Politique

(Opposition) Une ancienne candidate aux législatives claque la porte de l'UPNR

par BITOLI Valérie - 07 Aug 2020, 05:05 266 Vues 0 Commentaires
IMG Olivia Nnomengone Ella, au centre, quitte Mayila. Va-t-elle rejoindre Hubert Minang à Démocratie Nouvelle ?

L'Union pour la nouvelle République (UPNR), parti politique de l'opposition dont le président fondateur n'est autre que Me Louis Gaston Mayila, vient d'enregistrer un départ de la liste de ses membres.

Par Wilfrid Kombe Nziengui

 

 Olivia Nnomengone Ella, ancienne candidate aux élections locales et législatives de 2018 dans la commune commune d'Oyem, au nord du Gabon vient de mettre fin à toute activité politique au sein de l'UPNR.

 

C'est  donc par l'entremise d'une lettre adressée au secrétaire général de cette formation politique dont notre rédaction a eu copie que l'ancienne militante de l'UPNR a officialisé son départ de cette formation politique au sein de laquelle elle aura fait ses classes pendant quelques années. Dans les colonnes de ce courrier officiel, Olivia Nnomengone Ella relève que  son départ est principalement lié à une interrogation sur la position de l'UPNR au sein de l'échiquier politique national.

 

«  L'UPNR n'est pas à la conquête du pouvoir, l'UPNR ne veut pas une collaboration officielle avec le PDG et la majorité Républicaine pour l'émergence. Alors, où sommes nous situés ? Suite à cette interrogation qui reste sans réponse au sein de l'UPNR et qu'aucun militant quel que soit son statut n'a le droit de soulever pour un débat de vérité et de réconciliation au sein du parti, j'ai décidé de partir pour être en phase avec ma conscience, mes convictions et mon engagement auprès des populations du premier siège d'Oyem en particulier et la jeunesse gabonaise qui me suit  politiquement en général », a-t-on pu lire.

 

À moins de trois ans des prochains rendez-vous électoraux (présidentielle et législatives), ce départ pourrait mettre en mal l'évolution de l'UNPR dans la ville septentrionale eu égard au  degré d'engagement dont a fait montre l'ancienne militante. Reste que sur les griefs soulevés,  Maître Louis Gaston Mayila, le président du parti, est appellé à se prononcer.  Surtout si le natif de Yombi veut éviter d’autres départs.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires