IMG-LOGO
Accueil Article Préavis de grève à Pinzolub : Mavioga en très mauvaise posture
Société

Préavis de grève à Pinzolub : Mavioga en très mauvaise posture

par BITOLI Valérie - 07 Aug 2020, 06:43 378 Vues 0 Commentaires
IMG Mavioga, champion des campagnes médiatiques, est rattrapé par son incurie.

L’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep) vient de déposer un préavis de grève sur la table de la direction de la société de lubrifiants. Conséquence de nombreux griefs portés en l’encontre de l’actuelle direction générale.

Le poste semble au final trop large pour ses épaules et inévitablement les répercutions de cette incurie sont manifestes dans le fonctionnement de l’entreprise.  Guy  Christian Mavioga, l’actuel Administrateur  directeur général de la société de lubrifiants (Pizolub), est sommé par l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) de répondre aux exigences du cahier des charges posé sur sa table.  Au risque de faire face à une grève générale de 5 jours sur l’ensemble des établissements où exercent les travailleurs de Pizolub SA.

 

C’est le sens du courrier de préavis de grève envoyé à la direction de cette entreprise par  Guylaine Mboui Zolo Ba-Ndong, la  Secrétaire générale de l’Onep. Dans la missive datée du mercredi 05 août dernier, la SG en charge de la Régulation énumère de nombreux griefs justifiant cette menace. Entre autres ; Le non-paiement des salaires des mois de mai et de juin de la majorité des employés sans aucune explication, l’interdiction d’une partie du personnel à se rendre à leur lieu de travail sans aucun document justificatif, les prélèvements effectués par la direction générale de Pizolub sur les salaires et les primes des travailleurs sans leur consentement, la suppression unilatérale de l’assurance maladie.

 

Pire, l’Onep évoque pour le fustiger, le harcèlement moral et sexuel dont font l’objet les travailleurs de la part des membres de la direction générale, le manque de considération, le mépris et les menaces récurrentes. S’en est trop. Les employés de Pizolub à travers l’Onep exigent dans l’immédiat que toutes les exigences citées supra soient satisfaites.  Si l’Onep marque sa disponibilité à ouvrir les négociations, l’organisation syndicale ne manque pas de fustiger le mutisme jusqu’ici affiché par Guy Christian Mavioga.  

 

Une triste réalité à des années lumières des campagnes de communication visant à présenter l’actuel ADG de Pizolub comme « un grand manager » qui a pu redresser une boîte en difficulté.  A la vérité Mavioga n’est tout simplement pas à la hauteur.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires