IMG-LOGO
Accueil Article Prêt d’urgence Covid-19 : Le FMI mécontent de la gestion faite par le Gabon
Economie

Prêt d’urgence Covid-19 : Le FMI mécontent de la gestion faite par le Gabon

IMG Une mission du FMI en audience chez Ali Bongo en octobre 2019.

 

C’est  Africa Intelligence (AI) qui vient de rendre publique l’information dans son numéro de ce 02 juin 2021. Alors que le Gabon doit commencer, dès l’année prochaine, à rembourser deux milliards d’eurobonds, soit 5% du PNB, il a actuellement du mal à conclure les termes d’un nouveau programme avec le Fonds Monétaire International ( FMI) et se retrouve contraint de se tourner vers l’épargne régionale.  Les raisons des blocages de l’accord avec le FMI, la gestion pour le moins  pas satisfaisante des précédents fonds débloqués par l’institution financière dans le cadre de l’aide des pays africains pour faire face au Covid-19.

 

AI  indique à cet effet, que les entretiens avec la mission du FMI qui s’est rendue, le mois dernier à Libreville, ont été particulièrement orageux.  Les fonctionnaires du FMI s’estimant insatisfaits du décompte des dépenses des deux prêts d’urgence anti-Covid, d’une valeur combinée de 300 millions de dollars (161 milliards de Fcfa) accordés au Gabon. Les comptes de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale ( Cnamgs) dont l’exercice 2018-19 laissait déjà apparaître 12,4 milliards de francs Cfa de dépenses injustifiées, poursuit le média.

 

Africa Intelligence, poursuit à cet effet,  que le blocage des négociations avec le FMI est particulièrement gênant pour le budget gabonais, qui a besoin dès l’an prochain de l’équivalent de 11% du PNB pour faire face à ses obligations financières.  Dès l’année 2022, près d’un milliard d’eurobonds souscrits par le pays en 2013 doivent en effet  être remboursés et, ce durant les deux prochaines années, précise le média.  

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires