IMG-LOGO
Accueil Article Privat Ngomo en prison : la détention préventive prorogée de six mois
Politique

Privat Ngomo en prison : la détention préventive prorogée de six mois

par BITOLI Valérie - 01 Feb 2020, 13:56 223 Vues 0 Commentaires
IMG Pourquoi Privat Ngomo fait-il si peur au régime?

Pour avoir ouvertement critiqué le rôle de la France dans le maintien au pouvoir des dictatures en Afrique et particulièrement au Gabon, Privat Ngomo a été arrêté puis écroué à Sans Famille. Sa détention préventive vient d’être prorogée.

Un acharnement contre un citoyen qui a commis pour  seul crime de lire une déclaration contre la France. C’est en ces termes que les membres de la famille et les proches de Privat Ngomo  se sont insurgés contre la détention arbitraire de l’activiste politique arrêté le 12 juillet 2019.   

 

A la faveur d’une déclaration de presse organisée ce matin, à l’Hôtel Hibiscus de Louis, les soutiens de Privat se disent ahuris d’apprendre que le juge d’instruction en charge de cette affaire vient de décider de proroger de six mois supplémentaires la détention  de cet ingénieur en informatique de formation alors que l’instruction du dossier est achevée, que le prévenu n’est pas un danger public, et qu’il présente les garanties de représentation exigées par la loi pour pouvoir comparaître libre à l’audience du jugement auquel il a été renvoyé.

 

Un maintien en détention que la famille de Privat Ngomo qualifie « d’affligeante ineptie ».  Surtout en rapport avec les  engagements pris par le Gabon lors du récent dialogue intensif avec l’Union européenne. Les deux parties s’engageaient à mettre en place une commission technique qui devait procéder à un examen approfondi des dossiers de détention irrégulière. Deux mois après, cette commission n’est toujours pas mise en place. C’est « une mauvaise volonté de l’Etat gabonais à ne pas se conformer aux décisions prises en matière de strict respect de l’Etat de droit »  commentent les membres de la famille Ngomo.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires