IMG-LOGO
Accueil Article Procès de Zibi Abegué : la justice rendue au nom du régime
Politique

Procès de Zibi Abegué : la justice rendue au nom du régime

par BITOLI Valérie - 24 Feb 2020, 18:16 273 Vues 2 Commentaires
IMG Barro Chambrier aux côtés des avocats de Zibi.

La Cour d'Appel de Libreville vient de se déclarer incompétente à juger de la libération de Bertrand Zibi.

A la sortie de la salle d’audience, c’était la colère, du moins le dégout pour une justice qui semble avoir pris parti dans le dossier Bertrand Zibi. Au tribunal de première instance de Libreville, ce lundi 24 février 2020, le juge de la cour d’appel a étonné l’ensemble de la salle en renvoyant cette affaire au 9 mars prochain. Avant de se déclarer incompétente à juger de la mise en liberté de l’opposant.

 

Ce qui a fait dire à Maitre Jean-Paul Moumbembe que « la République est à Terre. J’ai l’impression que le pouvoir judiciaire est aux ordres. Je le dis avec force. Je n’ai pas de mots car, c’est la première fois, dans les annales juridico-judiciaires qu’on vient se déclarer incompétent sur une demande de liberté », a déploré ce dernier.

 

 Avant de poursuivre : « Lorsqu’on se déclare incompétent, on doit nous envoyer chez une autre juridiction parce que, ce sont des règles de procédures. C’est bien de se déclarer incompétent. J’ai demandé qu’on nous lise les motivations, rien n’a été donné. », a-t-il fustigé.

 

Bien qu’absent à la délibération, Charles-Henri Gey, un autre avocat de Bertrand Zibi,  relève avec dépit qu’« il y a des jours où on est fier de sa justice et d’autres pas. La justice est rendue au nom du peuple Gabonais. Est-ce que le peuple Gabonais se reconnait dans ce type de décision ? », s’est-il interrogé.

 

« Une juridiction qui s’est déclarée compétente il y a un mois, sur les mêmes faits. Dans une espèce de funambulisme juridique, elle se déclare incompétente sur l’affaire Zibi. Cela fait 4 ans que Zibi est en détention arbitraire. Et la cour d’appel refuse de statuer », rappelant ainsi au passage que « le rôle du juge n’est pas de faire plaisir. Et notre client ne demande pas de faveur. Ce que notre client veut, est que la justice lui soit appliquée », note à nouveau Me Charles-Henri Gey.   

 

Pas de doutes à travers cette décision, le pouvoir judiciaire confirme son inféodation au régime. Lequel n’a aucun intérêt à voir Zibi être libéré avant les élections de 2023. Ce qui explique le curieux plaidoyé d’un des avocats de la partie civile qui soulignait qu’à chaque procès de Zibi la salle est pleine et que sa libération pourrait créer des troubles. La justice est donc rendue au nom du régime Bongo/Pdg ou bien ?

Partagez:

2 Commentaires

Ndong Ndong pierre - Feb 24, 21:21

Le pays va très très très mal je me dit dans ce beau petit pays que le seigneur continue à protéger vraiment vous parlez de l incompétent des juges mais la personne qui a tué est jugée es ce que un pays soit disant démocrate on peut encore trouver les prisonniers politiques ???? question réponse

Ndong Ndong pierre - Feb 24, 21:21

Le pays va très très très mal je me dit dans ce beau petit pays que le seigneur continue à protéger vraiment vous parlez de l incompétent des juges mais la personne qui a tué est jugée es ce que un pays soit disant démocrate on peut encore trouver les prisonniers politiques ???? question réponse


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires