IMG-LOGO
Accueil Article Régies financières : « nous appelons les agents des régies financières à observer un mouvement de grève… »
Société

Régies financières : « nous appelons les agents des régies financières à observer un mouvement de grève… »

par BITOLI Valérie - 22 May 2020, 17:56 449 Vues 0 Commentaires
IMG Une vue des syndicats des régies financières.

Les syndicats des douanes, des impôts, des hydrocarbures et du trésor viennent au cours d’une déclaration, d’annoncer une grève générale illimitée dans les régies financières.

C’est désormais la guerre ouverte entre les syndicats des régies financières et le gouvernement.  Le Snad, représenté par Mbatsi  Bayonne, le Saad de Richard Mbanangoye, le Synat de Davy Mounguengui, le Synahydro de Nicaise Otounga et le SPI de Sylvain Ombindha viennent à l’occasion d’un point presse, organisé ce vendredi 22 mai,  d’appeler les agents des régies financières à un mouvement de grève général. 

 

Les cinq structures syndicales, regroupées au sein de la  Fédération des collecteurs des régies financières,  dénoncent le non respect par le gouvernement des différents engagements  pris au terme des travaux en commission.  Notamment, la non publication des résultats des audits des effectifs et des primes réalisées par le comité technique ; la distribution unilatérale des bons de caisse, des doublons, des homonymies et des situations irrégulières commis par le comité technique. Sans omettre, le recrutement et autre remplacement numérique au mépris des recommandations du comité, la  régularisation des situations administratives…

 

Face à  ce chapelet de revendications,  Jean Marie Ogandanga, le ministre de l’Economie, a préféré botter en touche en refusant l’ouverture des négociations.  Une attitude jugée méprisante par  les partenaires sociaux. Lesquels ne comprennent pas que la tutelle estime indécentes et irresponsables leurs revendications alors que la même tutelle se fait payer la prime trimestrielle et les indemnités de cabinet en pleine crise du Covid-19. Ce qui fait dire aux syndicats ; qu’aux agents des régies financières, Jean Marie Ogandanga et les siens opposent la priorisation des dépensent quand eux même se servent.

 

Or, rappellent les syndicats, les agents des régies financières ont toujours fait montre de responsabilité, de solidarité et de patriotisme.  Ils en veulent pour preuve, l’abandon d’une partie de leurs primes en 2018,  la décote de 30% du niveau de leurs primes en 2017.  D’où leur interrogation : quid du gouvernement ou des partenaires sociaux fait réellement dans le pourrissement ?  En attendant une réponse, les agents sont appelés, dès ce 25 mai, à rester chez eux suite à l’appel général à la grève.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires