IMG-LOGO
Accueil Article Réouverture des églises le 27 septembre : les hommes de Dieu optent pour la défiance
Société

Réouverture des églises le 27 septembre : les hommes de Dieu optent pour la défiance

par BITOLI Valérie - 14 Sep 2020, 09:34 749 Vues 0 Commentaires
IMG Les églises optent pour le bras de fer.

Les églises annoncent l’ouverture des églises dans les prochaines semaines, ce en dépit de l’interdiction du ministère de l’Intérieur.

Réunies en assemblée générale le samedi 12 septembre dernier,  à l’église Bethsaida sis au Pk8, les communautés des églises pentecôtistes, charismatiques,  de réveil et des églises apparentées se sont déclarées prêtes à  reprendre la célébration des cultes  dominicaux à compter du dimanche 27 septembre à 8 heures sur toute l’étendue du territoire.

 

« Toutes les églises sont appelées à respecter et à veiller à l’exécution et au strict respect de la présente déclaration qui prend effet à compter de ce jour » a indiqué l’Archevêque Jean Baptiste  Moulacka  désigné par ses pairs pour présider ladite assemblée générale. Selon eux, les églises ne jouissent plus de leur droit fondamental de liberté de culte et d’expression comme l’indique l’article 1er de la Constitution de notre pays en son alinéa 13.

 

La riposte contre la pandémie ayant entrainé la fermeture des lieux de culte en même temps que les écoles, les bars, les restaurants, les hôtels depuis le 14 mars 2020, il est inconcevable pour les leaders religieux que certaines de ces entités soient autorisées à rouvrir alors que les églises demeurent fermées. Ce, malgré la mise en place d’une commission tripartite (Gouvernement, Copil et Communautés religieuses) chargée d’examiner et d’adopter les modalités de reprise des activités.

 

Mieux dans le cadre de cette commission, des visites des lieux de culte en vue de convenir d’un plan d’adaptabilité approprié ont eu lieu, sans que le ministre de l’Intérieur ne se décide à changer d’avis. Plus encore, le gouvernement par la voix de l’ancien  premier Ministre, Julien Nkoghé Bekalé, avait  donné les assurances pour rouvrir les lieux de culte autour du 26 juillet dernier. Mais cette promesse est restée sans suite.

 

Conséquence, les hommes de Dieu estiment que face à une autorité qui ne respecte pas sa parole, ils n’ont plus d’autres alternatives que de braver cette mesure à leur sens inique.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires