IMG-LOGO
Accueil Article Retour au confinement partiel : éviter un risque de déstabilisation sociale
Politique

Retour au confinement partiel : éviter un risque de déstabilisation sociale

par BITOLI Valérie - 27 Apr 2020, 21:20 173 Vues 0 Commentaires
IMG Le Premier ministre, Julien Nkoghé Bekalé.

Le chef du gouvernement a annoncé ce jour le retour à un confinement partiel des populations. Le risque d’une déflagration sociale est l’une des raisons évoquées.

Le risque d’une explosion sociale était bien réel. Julien Nkoghé Bekalé et les membres de son gouvernement en ont saisi la portée au point de décider d’un retour au confinement partiel alors que les populations s’attendaient à un prolongement de l’isolement  total.  Lors de sa déclaration donnée ce jour, Julien Nkoghé  Bekalé est revenu longuement sur le revers de la médaille de la thérapie du confinement total :   mécontentement localisé dans certains quartiers, montée en puissance d’une criminalité opportuniste et le risque de déstabilisation sociale. 

 

Quoique le retour au confinement partiel soit assorti de plusieurs modalités, notamment, l’interdiction de circuler de 18 à 6 heures du matin sur toute l’étendue du territoire national,  interdiction de circuler entre le grand Libreville et l’intérieur du pays ( sauf autorisation spéciale) et le port obligatoire de masques. 

 

Sur ce point le Premier ministre a annoncé mettre en contribution la taillerie de l’armée et les artisans locaux pour la confection des masques lavables et réutilisables.  Tout en précisant que le non respect du port du masque dans les espaces publics pourrait être sanctionné par une amende.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires