IMG-LOGO
Accueil Article Serge Maurice Mabiala : « L'opposition parlementaire s'étonne et regrette que ledit projet n'ait pas été soumis à l'approbation du peuple gabonaise par la procédure référendaire… »
Politique

Serge Maurice Mabiala : « L'opposition parlementaire s'étonne et regrette que ledit projet n'ait pas été soumis à l'approbation du peuple gabonaise par la procédure référendaire… »

par BITOLI Valérie - 23 Dec 2020, 17:49 307 Vues 0 Commentaires
IMG Serge Maurice Mabiala devant l'Assemblée nationale.

Mesdames et Messieurs,

 

Le communiqué final du conseil des Ministres du 18 décembre 2020 a porté à la connaissance de la communauté nationale et internationale, qu'en application de l'article 109 de la constitution, un projet de loi portant révision de 25 articles de la constitution de la République Gabonaise sera déposé devant le bureau de l'Assemblée Nationale.

 

Après la dernière version constitutionnelle intervenue le 12 janvier 2018, le Gouvernement nous informe que ce nouveau projet de loi vise à combler le vide juridique lié à certains évènements majeurs qui ont impacté le fonctionnement régulier des institutions et des pouvoirs publics.

Mesdames et messieurs, gouverner c'est apaiser...

 

En raison de l'ampleur inédite des modifications apporter à loi fondamentale, et l'intensité des récriminations que ce projet de révision soulève déjà dans l'opinion, l'opposition parlementaire s'étonne et regrette que ledit projet n'ait pas été soumis à l'approbation du peuple gabonaise par la procédure référendaire, pour lui donner une incontestable assise démocratique, ainsi que l'article 109 précité en ouvre la voie.

 

Ce jour et dans quelques instants, Madame le Premier Ministre sera auditionné par la commissions des lois de notre assemblée dans les formes accoutumées. L'opposition parlementaire s'interroge sur les desseins réels du Gouvernement et tient à exprimer son étonnement sur les empressements manifestes de ce dernier.

 

Aussi, avant l'entame des travaux, elle tient à marquer toutes ses inquiétudes et ses réserves sur de nombreuses modifications, qui portent incontestablement atteinte au principe de la séparation des pouvoirs, tendent à les déséquilibrer et renient la souveraineté du peuple gabonais.

Je vous remercie.

 

Honorable Serge Maurice Mabiala

 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires