IMG-LOGO
Accueil Article Série d’enlèvements : Paul Mba-Abessolo contre les vampireux de la République
Société

Série d’enlèvements : Paul Mba-Abessolo contre les vampireux de la République

par BITOLI Valérie - 25 Jan 2020, 15:06 469 Vues 0 Commentaires
IMG Paul Mba-Abessolo

Il s’insurge contre ceux qui inoculent le poison de la haine, du crime et de la violence dans la société gabonaise. Paul Mba-Abessolo déclare la guerre spirituelle aux vampireux de la République. Lecture !

Invitation à une réunion des vampireux

 

Depuis un moment, on entend des cris de papas et de mamans pleurant leur enfant disparu ou trouvé égorgé dans un lieu secret. Le sol de notre pays est gravement souillé de sang humain comme jamais. Pourquoi ces êtres humains sacrifiés ? Quel est l’objectif des criminels qui sèment actuellement la terreur partout dans le pays ? Arriver au pouvoir ? S’y maintenir ? Ou Simplement devenir riches ? Pour  tout cela, semble-t-il.

 

Mais, en même temps, un grand silence règne, comme si on avait mis un bandeau devant la bouche de ceux qui devraient parler. On se satisfait de quelques murmures chez soi ou entre personnes victimes. Pourtant, on devine les responsables de tous ces crimes. La simple dénonciation ne suffit plus. Il faudrait affecter des agents de la sécurité publique pour veiller à ce que les auteurs de ces actes ignobles soient appréhendés et mis hors d’état de nuire. Donnons à nos enfants la liberté d’aller à l’école en toute tranquillité. Les conditions d’études dans notre pays sont tellement difficiles aujourd’hui : il faut payer le transport, les cahiers, les habits. Et l’on sait que bien des pères et mères de famille ne sont pas en mesure de faire face à ces dépenses, au point que de nombreux enfants ne peuvent suivre aucun cycle d’études. Cet obstacle du terrorisme, ajouté à d’autres connus ou inconnus, introduit dans le subconscient des enfants l’idée qu’aller à l’école est dangereux. Autrement dit : aller à l’école, c’est prendre le risque de se faire enlever, de se faire tuer.

 

Si bien que beaucoup d’enfants sur le territoire gabonais font semblant d’aller à l’école, mais ils sont sous l’emprise des marabouts et d’autres  assassins de notre peuple. Bon nombre d’individus se prévalent d’un culte religieux. La religion est pour eux un appât pour les naïfs. De quelle religion parlent-ils ? Ils étaient catholiques, hier, puis protestants, puis musulmans et aujourd’hui se réclament d’un animisme ancestral de mauvais goût.

 

Tout cela est insupportable. On ne peut pas se croiser les bras lorsque l’avenir de nos enfants est si gravement compromis. Certains dits « vampireux » se croient plus forts que tout le monde parce qu’ils pactisent en secret avec les suppôts de Lucifer. Cela suffit. Force pour force, nous allons voir qui est le plus fort. J’invite tous les « vampireux » à une réunion, en date du 27 janvier, deux jours après la conversion de Saint Paul. Elle se tiendra dans la forêt face au jardin botanique, entre 2h et 4 h du matin. Que les tueurs du Gabon viennent tous, nous allons nous battre. Je vais leur démontrer que Jésus de Nazareth est le seul Maître, le Chemin, la Vérité et la Vie. Lucifer, le père des abrutis est invité nommément. Que personne ne manque à l’appel. Que tous ceux qui ont tué hier et aujourd’hui soient présents. S’ils ne viennent pas, les hommes, les femmes, les enfants qu’ils ont sacrifiés s’occuperont d’eux.

 

À bientôt.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires