IMG-LOGO
Accueil Article (Société) Le gouverneur de la Ngounié exclut Mimongo et Malinga de sa tournée provinciale
Société

(Société) Le gouverneur de la Ngounié exclut Mimongo et Malinga de sa tournée provinciale

par BITOLI Valérie - 29 Oct 2020, 05:31 1207 Vues 0 Commentaires
IMG Une vue du gouverneur lors de sa tournée.

Le nouveau gouverneur de la province de la Ngounié, Paulette Mengue M’Owono a exclu de sa tournée provinciale les départements de l'Ogoulou et de la Louetsi-Bibaka dont les chefs-lieux sont respectivement Mimongo et Malinga, deux contrées dont le réseau routier demeure impraticable.

 

Par Wilfrid Kombe Nziengui

 

La décision d'exclure de sa première tournée provinciale deux départements, l'Ogoulou et la Louetsi-Bibaka, pour raison du mauvais état de la route, est la conséquence de la gestion calamiteuse du régime Bongo-PDG qui en plus d'être à bout de souffle fait montre d'une incompétence notoire.

 

Le contraire aurait étonné plus d'un, mais le nouveau gouverneur de la Ngounié n'a pas créé la surprise. Elle a pris la décision qui lui a semblé être la meilleure. Celle de se rendre partout dans la Ngounié sauf à Mimongo et Malinga. Depuis sa nomination au conseil des ministres du 9 avril 2020 au poste de gouverneur de la province de la Ngounié, Paulette Mengué M'Ovono n'avait pas encore procédé à la traditionnelle tournée provinciale. Mais tout dernièrement elle l'a enfin  décidée. Mais seulement, dans cette tournée dédiée à la prise de contact avec les autorités politico-administratives et les populations de toute la province, le gouverneur s'est heurté à cette triste réalité du réseau routier dans certaines localités. Pour éviter de  voir son gros cylindré 4×4 bloqué sur une route impraticable, elle a décidé de mettre la croix sur Mimongo et Malinga. Une décision qui semble ne pas être appréciée par les populations des deux localités marginalisées. « Pourquoi n'a-t-elle pas pris tout son courage d'affronter l'état de notre route pour voir combien de fois nous souffrons ? », s'est indigné un habitant.

 

Ce n'est pas la première fois qu'une autorité prend une telle décision. Il y a quelques mois, le ministre des Transports Léon Bounda Balonzi, en tournée dans la même province, avait décidé contre toute attente de ne plus se rendre dans le département de l'Ogoulou, où il était question de visiter les localités touchées par les éboulements. 

 

Rappelons que depuis novembre 2019, Les villages Bilengui, Epamboa, Egoumbi, Kanda, Etava, Nombo, situés sur l'axe routier Bilengui-Yeno dans le département de l'Ogoulou sont coupés du pays. La cause de leur isolement ; la route qui lie cette contrée aux autres localités du pays est depuis dix mois barrée par des éboulements.  Croyant facilement remédier à cette situation, les jeunes de ces villages avaient pris pioches et pelles, mais au bout de quelques heures, ces derniers avait renoncé vu la complexité de la tâche. Une situation qui contraint les populations des sept villages  migrer progressivement vers d'autres cieux abandonnant ainsi la terre de leurs ancêtres.

 

(A lire aussi, un Grand Reportage dans le journal La Cigale Enchantée de mardi prochain)

 

 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires