IMG-LOGO
Accueil Article Spectre d’enlèvements : les cours suspendus jusqu'à nouvel ordre !
Société

Spectre d’enlèvements : les cours suspendus jusqu'à nouvel ordre !

par BITOLI Valérie - 28 Jan 2020, 18:29 192 Vues 0 Commentaires
IMG Les établissements vides.

La rencontre entre le ministre de l'Education nationale et les délégués syndicaux hier, lundi 27 janvier, a accouché d'une souris. Au lendemain de cette réunion les cours n’ont toujours pas repris.

Les responsables  des syndicats du secteur  éducation  ont été reçus par le ministre de tutelle, Patrick Mouguiama Daouda, hier, lundi 27 janvier. Il était question au cours de cette rencontre de statuer sur le respect des dispositions annoncées par le gouvernement, le dimanche 26 janvier au soir. Notamment, le déploiement des forces de l’ordre aux abords des établissements scolaires.

 

Mais les efforts du gouvernement visant à  rassurer les populations suite aux  événements du vendredi 24 janvier n’ont convaincu personne. Conséquence, hier et aujourd’hui, les parents ont gardé leurs enfants à la maison. Les parents d’élèves ont plutôt respecté  les mots d'ordre lancés par les syndicats du secteur éducation : Conasysed, Sena et par la Fédération nationale des parents d'élèves du Gabon (Fenapeg).

 

Ce qui fait dire au délégué  national de la Conasysed, Louis Patrick Mombo, qu’ en attendant le déploiement des 1000 auxiliaires le mouvement "écoles vides" s'intensifie jusqu'à ce qu'un accord  soit signé entre les syndicats et le gouvernement.

 

Or, rétorque, le ministre de l’Education nationale, le gouvernement a décidé de  non seulement mettre à contribution les forces de l’ordre à travers  une police scolaire mais de procéder aussi à la formation, dés, le 03  février 2020, de 1000 auxiliaires de sécurité.

 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires