IMG-LOGO
Accueil Article Spoliation de la veuve Mbina : Simplement scandaleux !
Société

Spoliation de la veuve Mbina : Simplement scandaleux !

par BITOLI Valérie - 05 Jan 2020, 21:28 140 Vues 0 Commentaires
IMG Le Commandant Mbina de son vivant.

A travers une vidéo devenue virale, la veuve du Commandant Mbina fustige la tentative de spoliation dont elle a été victime par sa belle-famille.

 

Le ciment  de sa sépulture avait à peine séché, que les membres de sa famille comme des voraces se précipitèrent sur ses biens. Violant la mémoire du commandant Aymard Romarick Mboumba Mbina. Lequel a été élevé, le 3 janvier dernier, par la Nation, au rang d’officier dans l’ordre national du mérite pour sa bravoure lors de l’attaque des pirates sur le navire dont il avait le commandement.  

 

Dans la vidéo devenue virale, en plein conseil de famille, son épouse a littéralement dévoilé les mesquineries de sa belle- famille.  Divulguant au grand jour le fait que les parents du défunt lui auraient demandé de quitter la maison qu’elle habitait en couple. Au nom d’une prétendue tradition qui voudrait que les biens du défunt reviennent à sa famille au cas ce dernier n’aurait pas été marié légalement, la veuve Mbina est sommée de déguerpir.

 

La jeune dame crie d’ailleurs les efforts qu’elle a fournis et les difficultés qu’elle a rencontrées pour avoir les biens convoités. « Vous voyez les lumières et les maisons. C’est moi qui ai fait cette barrière seule. Aymar était toujours en voyage. Vous voyez les maisons et les lumières. Je ne vous ai jamais vus ici. Moi, j’ai passé dix mois dans le noir ici ». Edifiant pour la communauté nationale qui a tout de suite condamné un acte qui relève plus de la barbarie que du respect des us et coutumes.  Une affaire qui a relancé au passage, le sens et l’utilité du mariage coutumier, si celui-ci ne protège  pas la femme et les enfants quand l’époux n’est plus de ce monde.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires