IMG-LOGO
Accueil Article Transport en commun : les taximens et chargeurs dictent leur loi !
Société

Transport en commun : les taximens et chargeurs dictent leur loi !

par BITOLI Valérie - 06 Jul 2020, 17:31 233 Vues 0 Commentaires
IMG Les coûts des transports s'envolent à Libreville.

C’est la cour du roi Pétaud dans le secteur Transport. Chaque opérateur au gré de son humeur fait ce que bon lui semble en appliquant ses tarifs au grand dam des populations.

Emprunter un taxi ou un clando à Libreville relève désormais d'un luxe!  Depuis quelque temps, les coûts de transport connaissent une augmentation vertigineuse. Pour tous les linéaires que compte Libreville, rien n'est plus facile. Les tarifs sont partis du simple au double, voir au triple. Pour certains linéaires, comme l'ancienne gare-routière carrefour SNI, pk5 carrefour Delta, les tarifs sont partis de 300 à 500f désormais. Pk5-charbonnage, le coût a pris l'envole jusqu'à 300f.

 

Là, c'est ce qui est des taxi-bus. Pour le reste, il faut faire de fortes propositions (500F, 1000f, 2000f…) pour pouvoir emprunter un petit-taxi et arriver à destination. Des prix jugés trop élevés par les usagers qui déjà sont tenaillés par la précarité.

 

Si pour les transporteurs justifient cette augmentation du fait des mesures édictées par le gouvernement en vue de freiner la propagation de la Covid-19, les populations  accusent quant à elles, les taximens et chargeurs de faire comme bon leur semble. «  La pandémie c'est maintenant. Alors que les tarifs n'ont cessé d'augmenter  depuis bientôt deux ans déjà, selon les humeurs des taximen et chargeurs », a laissé entendre une mère de famille, très remontée.

 

Devant cette situation, les autorités du ministère des Transports brillent par un silence à la limite de l’incompétence.  Là encore, Armel Bonda Balonzi, on dit quoi ? On fait comment maintenant ?

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires