IMG-LOGO
Accueil Article (Transports) Léandre Zué fait subir le martyr aux Librevillois !
Société

(Transports) Léandre Zué fait subir le martyr aux Librevillois !

par BITOLI Valérie - 12 Aug 2020, 16:44 118 Vues 0 Commentaires
IMG Une vue du calvaire que vivent les populations depuis trois jours.

En pleine crise sanitaire amplifiée par la crise économique, la mairie de Libreville, a décidé de faire payer aux taximen la taxe municipal. Conséquence, les usagers vivent depuis trois jours un véritable calvaire.

Ce début de semaine, les Librevillois qui attendent les taxis pour vaquer à leurs diverses occupations, broient du noir. Et pour cause, les taximen sont sommés de faire recette à la municipalité. Le maire de Libreville a frappé fort cette semaine en exigeant des taxis qu’ils s’acquittent de leurs taxes au risque d’être arraisonnés.

 

Alors que le confinement a réduit considérablement l’activité du transport urbain, Léandre Zué y a vu plutôt une opportunité d’affaires pour les chauffeurs de taxi. Ces derniers, qui subissent la réduction du nombre de leurs clients du fait d’une décision gouvernementale n’autorisant que trois passagers dans un petit taxi et huit dans un taxi-bus, ont vite fait d’augmenter le prix du transport pour combler le manque à gagner. Ce qui leur permet aussi de réduire l’effet commercial pervers du couvre-feu qui commence à 20h. Les clients peuvent en témoigner. Les Librevillois dépensent plus en frais de transport qu’autrefois. En obligeant les taximen à payer leurs quittances, c’est d’abord sur les Librevillois que Léandre Zué fait du mal. Mais, en même temps, les taximen ne peuvent faire croire que leur activité est déficitaire, surtout que le confinement n’est plus total.

 

Mais ensuite, que fait Léandre Zué avec tout ce pactole ? Améliore-t-il la vie des Librevillois ou paie-t-il seulement les salaires des futurs électeurs d’Ali Bongo dont il dit qu’ils sont recrutés à la mairie pour cette fin ? Les Librevillois n’ont pas l’impression qu’il y a un maire et des services municipaux pour s’occuper de leur bien-être… Des taxes, oui, mais que fait-on des Librevillois ?

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires