IMG-LOGO
Accueil Article « Une révision Constitutionnelle de trop faisant suite aux usurpations et mensonges d'état ! Stoppons l'hémorragie »
Politique

« Une révision Constitutionnelle de trop faisant suite aux usurpations et mensonges d'état ! Stoppons l'hémorragie »

par BITOLI Valérie - 22 Dec 2020, 11:20 187 Vues 0 Commentaires
IMG Paul Adrien Adyayeno Ivanga

(*) Par Paul Adrien Adyayeno Ivanga

 

 

Ce énième viol de la Constitution est la continuation et la consolidation d'une dérive dictatoriale accélérée depuis le putsch militaro-constitutionnel de 2016. Avec toutefois le mérite de lever définitivement le doute sur la détermination des tenants du pouvoir à ne pas déclarer la vacance du pouvoir, malgré la reconnaissance implicite par eux de l'incapacité manifeste pour Ali BONGO de gouverner, et son existence virtuelle à la tête de l'exécutif.

 

La proposition de la gestion du pays par triumvirat musclé n'est autre que le résultat d'un compromis politique entre les factions belligérantes au sein du pouvoir. Il s'agit de se tenir mutuellement par la barbichette : l'objectif visé étant la perpétuation du statut quo par la neutralisation de la présidente du Sénat réfractaire à la succession héréditaire.

 

Comme j'avais eu à le signaler en d'autres temps, la frénésie intra et extra muro au sein de certains état-major d'opposition, à propos de la rédaction d'une nouvelle Constitution, miroir aux alouettes d'un gouvernement d'union nationale, sous l'inspiration d'une France qui plutôt que de réinventer sa diplomatie choisit de mariner dans l'urine de la Francafrique, annonçant ainsi un autre coup tordu dont l'objectif principal in fine est la neutralisation Constitutionnelle du président du Sénat, nous y voilà.

 

En attendant la passation des charges pacifique pour ceux qui continuent de croire aux promesses d'une France qui paradoxalement nous professe sans cesse : "qu'en politique les Promesses n'engagent que ceux qui y croient".

 

 

(*) Président de  l'Union des Patriotes Gabonais Loyalistes

 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires