IMG-LOGO
Accueil Article Union nationale : « les mesures drastiques ne s’expliquent plus aujourd’hui (…) faire le contraire serait suspect… »
Politique

Union nationale : « les mesures drastiques ne s’expliquent plus aujourd’hui (…) faire le contraire serait suspect… »

par BITOLI Valérie - 30 Sep 2020, 19:40 468 Vues 0 Commentaires
IMG Le parti de Zacharie Myboto met le gouvernement en garde.

Il ne s’agit plus d’une requête mais d’une évidence actée par l’absence d’un projet de loi portant prorogation de la durée de l’état d’urgence.  Un projet de loi censé être  adopté par le conseil des ministres pour être présenté au vote du parlement.  Il n’en fallait pas plus pour que l’Union nationale, parti politique de l’opposition, indique à travers un communiqué rendu public, ce mercredi 30 septembre, que par ce fait le gouvernement montre qu’il a renoncé à reconduire les mesures de prévention, de lutte et de riposte contre la Covid-19.

 

L’impératif de lever les mesures restrictives est d’autant plus soutenu par la situation épidémiologique du pays.  «  Au cours du mois de septembre, on dénombre 1 personne décédée et 219 cas positifs pour un total de 50.250 tests réalisés, soit  un taux de positivité de 0,44% et en moyenne 8 nouveaux cas positifs par jour » relève l’Union nationale.  Si le parti dirigé par Zacharie Myboto demande aux populations de maintenir un niveau élevé de vigilance  et de responsabilité, à l’endroit du gouvernement,  l’UN demande de renforcer les contrôles aux frontières aériennes et terrestres.  Particulièrement tout ce qui prévient des pays à risque, rajoute-t-il.

 

Mais en dépit de l’ensemble de ces éléments, l’Union nationale n’écarte pas l’idée d’un passage en force du régime visant à prolonger l’état d’urgence. D’où son avertissement : «  faire le contraire en maintenant au-delà du 04 octobre 2020 ce même train de mesures serait suspect et n’aurait plus rien à  voir avec l’état d’urgence sanitaire, mais plutôt un autre état d’urgence que l’on n’ose pas nommer. Ce serait inacceptable en l’état actuel de la situation du pays ».  Voilà qui a le mérite d’être clair.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires