IMG-LOGO
Accueil Article Yama, Malanda, Libama, Mpaga interdits de sortie du territoire...
Politique

Yama, Malanda, Libama, Mpaga interdits de sortie du territoire...

par BITOLI Valérie - 21 Jan 2020, 15:40 364 Vues 0 Commentaires
IMG George Mpaga et les trois autres acteurs de la société civile ne peuvent sortir du pays.

Le procureur de la République a, à travers un courrier envoyé au directeur général de la Police de l’Air et des Frontières (PAF), indiqué la décision d’interdiction de sortie du territoire national des acteurs de la société civile.

C’était  presque que su, le procureur de la République vient  de confirmer une évidence; les quatre acteurs de la société civile qui ont, le 14 janvier dernier, porté plainte contre Nourredin Valentin Bongo sont interdits de sortie du territoire national.  Dans une note envoyée, le 15 janvier dernier, le procureur de la République, André Patrick Roponat, indique au responsable de la Police de l’air et des frontières que les personnalités citées ci-après : Ghislain Malanda, Marcel Libama, Georges Mpaga et Jean Rémy Yama ne peuvent quitter le pays.

 

Scandale, s’exclament les différents acteurs de la société civile. Geoffroy Foumboula Libeka et des responsables de l’ONG Educaf indique : «  que des plaignants sont interdits de sortie du territoire alors qu’aucune enquête n’est ouverte et qu’ils ne font l’objet d’aucune poursuite… ».  Pas de doutes, cette décision ne répond à aucune règle de droit ou  de logique. C'est l'esprit  du communiqué publié, lundi dernier, par les quatre plaignants. Lesquels fustigent plutôt des actions de Nourredin Bongo Valentin visant à entraver le bon fonctionnement de la justice. 

 

Même réaction pour la section gabonaise de la Campagne internationale «  Tournons la page », laquelle condamne des manœuvres d’intimidation  d’un pouvoir aux abois éclaboussé par des scandales de corruption et de détournement de deniers publics à répétition, en plus de la confiscation de l’Etat de droit et de la démocratie.

 

Question : Nourredin Bongo Valentin étant dans cette affaire aussi bien personne incriminée que personne plaignante au même  le procureur va-t-il aussi adresser à son encontre une interdiction de sortie du territoire ? Ne pas le faire, confirmerait que nous sommes désormais en face d’un système judiciaire partial au service de la famille régnante.

 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires