IMG-LOGO
Accueil Article Appel à agir suite à la détention de Nicolas Nguema : « Prenez-nous tous ! Arrêtez-nous tous ! Enfermez-nous tous ! »
Politique

Appel à agir suite à la détention de Nicolas Nguema : « Prenez-nous tous ! Arrêtez-nous tous ! Enfermez-nous tous ! »

par BITOLI Valérie - 15 Dec 2020, 20:41 242 Vues 0 Commentaires
IMG Le regroupement lors de la conférence de presse.

Si jusqu’ici, ils se sont gardés de conclure à un acharnement politique du fait des positions qu’ils défendent, les membres du  regroupement citoyen Appel à Agir sont plus que jamais convaincus que la détention de leur compère, Paul Nicolas Nguema, n’a rien  de judiciaire. Lors de la conférence de presse, tenue ce mardi 15 décembre, au siège de Brainforest, les Dix ont indiqué ne pas faiblir, ne pas renoncer.

 

Bien au contraire, pour eux,  Nicolas Nguema est aujourd’hui arbitrairement privé de sa liberté parce que, comme chacun des Dix « que nous sommes, il réclame depuis plus de 21 mois que les  institutions de notre pays constatent que monsieur Ali Bongo, victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) n’est plus en capacité d’exercer la fonction de président de la République  et qu’elles déclarent la vacance de pouvoir ».

 

Puis de s’adresser  à « Madame et Messieurs du pouvoir. » pour les inviter à étendre leurs arrestations et détentions à l’ensemble des membres du regroupement citoyen : «  Votre imposture vous a conduits à l’extrémité qui caractérise  depuis toujours les entreprises de cette nature. Ne vous contentez pas de Nicolas Nguema seul. Faites preuve de courage pour une fois. Venez nous chercher. Prenez-nous tous ! Arrêtez-nous tous ! Enfermez-nous tous ! Et pendant que vous y êtes, nos familles avec nous ».

 

 Au cours de cette déclaration, le Collectif ne va pas manquer de rappeler à la nation entière le  sens de leur démarche : «  En responsabilité, depuis notre déclaration du 28 février 2019, nous nous sommes adressés au pays dans toutes ces composantes pour épargner à notre Gabon la situation chaotique, ridicule et humiliante dans laquelle il s’est enfermé et dont il ne sait plus comment se sortir. »

 

La cupidité de la conservation du pouvoir, poursuit le collectif,  ont conduit les institutions du pays  à la compromission, au déni et au mensonge.  Et de conclure, ni l’arrestation de Nicolas, ni celle de n’importe lequel d’entre nous n’y changeront quoi que ce soit

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires