IMG-LOGO
Accueil Article Assemblée générale de la MSTGV : La centrale syndicale exige l’application immédiate des recommandations issues du forum de la Fonction publique
Société

Assemblée générale de la MSTGV : La centrale syndicale exige l’application immédiate des recommandations issues du forum de la Fonction publique

par BITOLI Valérie - 25 Sep 2020, 10:36 171 Vues 0 Commentaires
IMG Une vue de l'assemblée générale.

Le MSTGV a tenu une assemblée générale hier, jeudi 24 septembre, ce afin d’exiger l’application des recommandations du Forum de la Fonction publique.

Agents publics en activité, retraités et  jeunes en attente de postes budgétaires et matricules soldes prenaient part à la grande assemblée générale tenue par le Mouvement syndical des travailleurs gabonais vaillants (MSTGV), hier jeudi 24 septembre. Pierre Mintsa,  le président de cette confédération syndicale a, lors de cette grande rencontre,  fait le point du rapport des travaux des commissions mises en place pour la faisabilité des recommandations issues du Forum de la Fonction publique.

 

Le leader du MSTGV estime à cet effet, qu’au sortir de ces travaux, un chronogramme pour l’applicabilité des recommandations a été mis en place. Cela sous entend, la régularisation de plusieurs  situations administratives à court terme (de septembre à décembre 2020) par le gouvernement. Notamment l’arrimage de la pension retraite  des agents civils et militaires au nouveau système de rémunération, l’application du décret 468 qui revalorise les pensions retraites des agents ayant cessé les activités à partir de 2015.

 

A ces points s’ajoutent, le paiement des rappels résultant du non arrimage de la pension retraite au nouveau système de rémunération, le paiement des rappels soldes des personnes décédées  et l’intégration des diplômés des écoles nationales de formation et établissements agréés par l’Etat gabonais. Ainsi que l’intégration des recrutements directs dont les dossiers sont en instance de recrutement, l’intégration des diplômés de la main d’œuvre non permanente (Monp) et la régularisation des situations administratives (avancement automatique, reclassement après stage et concours professionnels).

 

Le gouvernement est désormais sommé de respecter ses engagements au risque de faire face à une grogne sociale aux conséquences néfastes.

 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires