IMG-LOGO
Accueil Article Atelier de structuration des mouvements associatifs : « Donner des outils aux jeunes pour plus d'engagement...»
Société

Atelier de structuration des mouvements associatifs : « Donner des outils aux jeunes pour plus d'engagement...»

par BITOLI Valérie - 15 Nov 2020, 08:12 113 Vues 0 Commentaires
IMG Une vue des jeunes en séance de formation à la mairie de Bikélé.

La Dynamique des organisations de la société civile de l’Afrique Francophone (OSCAF-Gabon) en collaboration avec Brainforest et le soutien de l’Organisation internationale  de la Francophonie vient de lancer une série de formations dédiée aux jeunes organisés en mouvements associatifs. L’objectif étant de donner à ces  jeunes les outils nécessaires pour la structuration de leurs mouvements associatifs et l’appropriation des enjeux de développement durable, relève Blanche Simonny, la présidente d’OSCAF-Gabon.

 

Conséquence, hier, samedi 14 novembre a eu lieu, à la mairie du 3e arrondissement de la commune de Ntoum (Bikélé), le premier atelier  ouvrant la campagne de formation.  Près de 25 jeunes gabonais ont à cet effet,  reçu des enseignements sur les thèmes portant entre autres sur ; «  l’importance de la société civile dans le fonctionnement démocratique d’un pays », «  les mécanismes de création d’une association et le travail de réseau », «  le fonctionnement efficace d’une association »,  «  la présentation des principaux agenda internationaux de développement », «  le niveau d’institutionnalisation du rôle de la jeunesse au Gabon », « la jeunesse face aux défis du développement durable », « initiative aux techniques de plaidoyer efficace en faveur de la jeunesse ».

 

Pour dispenser ces enseignements plusieurs experts du monde des associations et de la société civile ont été sollicités par la Dynamique OSCAF-Gabon. Jean de Dieu Mengome (Expert), Guy Christian Moussavou (Président de l’ONG Formation Nouvelles), Sentiment Ondo (OSCAF), Placide Aubiang (Responsable finance Brainforest), Marc Ona Essanguy (Secrétaire Exécutif  Brainforest), Thierry Fresnel Mamboundou (Vice président du Conseil  national de la Jeunesse) M. Obame (Expert) se sont, tour à tour, succédé pour  expliquer aux jeunes la nécessité de créer une synergie de solidarité à travers des projets associatifs centrés sur le développement durable.

 

Une nécessité ce au regard d’un constat ; «  les jeunes gabonais ne parviennent pas encore  à s’approprier ni les objectifs, ni leur rôle et la place qui leur est réservée dans  ces programmes de développement durable » note la présidente d’OSCAF-Gabon.  Après cette première phase, l’organisation des ateliers va se poursuivre dans les mairies d’Essassa, Owendo, Nzeng-Ayong et au siège de Brainforest. L’objectif étant d’atteindre une cible de 125 jeunes directement et 5000 jeunes indirectement. 

 

Blanche Simonny et les siens ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin, puisque d’ici 2021 va se tenir un atelier d’évaluation visant à jauger du niveau de structuration et de fonctionnement des associations créées par les jeunes ayant reçu la formation.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires