IMG-LOGO
Accueil Article Atteintes des droits de l’homme par le Copil : le ROLBG appelle les victimes à témoigner
Société

Atteintes des droits de l’homme par le Copil : le ROLBG appelle les victimes à témoigner

par BITOLI Valérie - 04 May 2020, 08:42 114 Vues 0 Commentaires
IMG Georges Mpaga lance un appel aux témoignages.

La société civile va, dans les prochaines semaines, publier un rapport sur les atteintes aux droits de l’homme dont sont victimes les citoyens dans ce contexte de Covid-19.

 

Des patients inhumés dans des conditions indignes, des malades maltraités et stigmatisés,  les  insuffisances dans les conditions de prise en charge, des malades expulsés des hôpitaux pour libérer les lits de ceux contaminés du Covid-19, l’insuffisance de matériel pour le personnel soignant… la gestion de la crise sanitaire due à la pandémie du Covid-19 dans le pays est une catastrophe. Alors que la courbe de contamination ne cesse d’évoluer (335 personnes infectées, 5 décès pour 85 malades  guéris). 

 

Pour épingler les autorités gabonaises, la société civile à travers le Réseau des organisations libres pour la bonne gouvernance (Rolbg), a lancé depuis le 02 mai dernier, la rédaction d’un rapport sur les atteintes aux droits de l’homme dont sont victimes les citoyens gabonais dans le contexte de  Covid-19. Pour cela, l’organisation pilotée par Georges Mpaga appelle toutes les personnes victimes du Copil à ne plus se taire mais plutôt à  témoigner. 

 

La société civile invite aussi les médias libres à transmettre toutes les informations susceptibles d’aider à la rédaction de ce rapport.  «  Les témoignages des  victimes et des lanceurs d’alertes seraient plus pertinents si ces derniers mettaient à notre disposition des vidéos et des photos y compris des certificats médicaux et des décès » précise le Rolbg.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires