IMG-LOGO
Accueil Article Code du travail: la grève générale nationale confirmée
Société

Code du travail: la grève générale nationale confirmée

par BITOLI Valérie - 22 Jan 2020, 09:03 1401 Vues 0 Commentaires
IMG Une vue des syndicats

Les centrales syndicales ont réaffirmé ce mardi, l’effectivité dans quelques heures, de la grève générale nationale qui aura lieu du 23 au 27 janvier prochain.

Après l’annonce  devant la presse  d’une grève générale nationale, le 17 janvier dernier, les centrales syndicales ont réaffirmé hier mardi,  la tenue de ce mouvement de paralysie des activités économiques dans l’ensemble  du pays.

 

Ils indiquent avoir dépassé l’étape de  simples déclarations et vont dès le 23 janvier prochain passé à l’acte. C'est  au siège de la CGSL (sis au quartier  Nkembo) que le Secrétaire général de la Cosyga, Philipe Djoula, a lu une déclaration relative au   maintien du mouvement de grève. Les Confédérations syndicales rappellent qu’ils ont déposé, depuis plus d’un mois, sur la table du Premier ministre, un préavis de grève contre l’adoption du nouveau Code du travail. Ce préavis  est arrivé à terme, ce 22 janvier,  sans que le gouvernement n’ait apporté de réponses significatives. Mieux, fustige Philipe Djoula, nous faisons face à un mutisme à la limite du mépris.

 

 La réunion d’urgence convoquée par le ministre du travail au lendemain de la menace lancée par les syndicats a, elle aussi, accouché d’une souris. La ministre du  Travail, Madeleine Berre est accusée d’être la responsable de ce bourbier dont elle devra désormais en assumer les conséquences, indiquent les syndicalistes.

 

La grève est inéluctable. Les syndicalistes appellent l’ensemble des travailleurs à la mobilisation dénonçant par la même occasion le double jeu des centrales syndicales qui tentent de faire capoter ledit mouvement de grève : « nous demandons aux travailleurs  de ne pas accorder de l'intérêt à ces messages des leaders dépassés,  en perte d'objectifs et de bon sens. C'est de l'avenir du travailleur dont  il s'agit », souligne le Secrétaire général de la Cosyga.

 

Les employés des syndicats affiliés à la CGSL, à l'ONEP à la COSYGA ainsi que ceux du secteur miniers (Comilog et Nouvelle Gabon Mining), de l’eau  et de l’électricité (SEEG), du bois  de (Rougier Gabon)  , du contrôle aérien (Asecna), des Brasseries (Sobraga), des ports (GSEZ et BOLLORE),des établissements de crédits et de la sécurité sociale se disent prêts à respecter l’appel à la paralysie.

 

La mobilisation de tous les travailleurs est donc attendue à compter du 23 janvier à 00h 01 mn au 27janvier à minuit.

 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires