IMG-LOGO
Accueil Article Concertation politique : la curieuse invitation de Julien Nkoghé Bekalé
Politique

Concertation politique : la curieuse invitation de Julien Nkoghé Bekalé

par BITOLI Valérie - 10 Mar 2020, 10:33 212 Vues 0 Commentaires
IMG Le Premier ministre manoeuvre en eaux troubles.

Le gouvernement invite la classe politique gabonaise demain à une concertation politique. Reste que les acteurs invités souhaitent que cette réunion soit l’occasion d’aborder des questions de fond liées à la crise politique.

Que cache cette soudaine invitation faite à la classe politique gabonaise par  Julien Nkoghe Bekalé ? Si le ministre de l’Intérieur, Lambert Noël Matha, parle dans sa correspondance datée du 09 mars dernier, d’une  «   concertations régulières » entre le Chef du gouvernement et les leaders politiques (sans distinction de bords), nombreux y voient une manœuvre préparant  le terrain d’un énième dialogue politique.  La crise multiforme dans laquelle est plongée le pays,  l’élection présidentielle avenir, l’état de santé d’Ali Bongo,  la vacance de pouvoir…sont autant de sujets que les partis politiques souhaitent aborder lors de la concertation politique qui s’ouvre demain à l’immeuble Arambo. 

 

Ce d’autant plus,  que plusieurs partis politiques contactés indiquent très clairement ne pas avoir à jouer « au conseiller »  ou au « consultant »  du gouvernement  sur des questions qui relèvent de la gestion quotidienne de l’Etat. «  Si jamais le gouvernement nous invite pour solliciter de simples avis, nous allons considérer cela comme une injure. D’ailleurs pour les avis, le Conseil économique social et environnemental dirigé par René Ndemezo’Obiang est assez outillé pour cela », peste un leader politique.   Du côté des partis de la Coalition pour la nouvelle République, autour de Jean Ping, on indique avoir pris acte de cette  communication qui vaut invitation. Si une participation de la CNR n’est pour l’heure pas confirmée, des sources indiquent cependant, qu’une délégation pourra être envoyée.   

(A suivre)

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires