IMG-LOGO
Accueil Article Concours Jean Violas : La SEEG et les méthodes de voyous !
Société

Concours Jean Violas : La SEEG et les méthodes de voyous !

par BITOLI Valérie - 02 Oct 2020, 13:49 305 Vues 0 Commentaires
IMG Jean Violas fermé aux bacheliers.

Suite au retrait de leurs noms sur les listes des personnes admises au concours d'entrée au centre des métiers Jean Violas, pour avoir obtenu leur baccalauréat, plusieurs  jeunes sont en larmes. Ne comprenant pas que l’obtention du baccalauréat leur valent un retrait des listes d’admis.

 

Par Wilfrid Kombe Nziengui

 

L’obtention de leur baccalauréat est devenue pour ces jeunes en classe de terminale, un critère de disqualification pour intégrer les effectifs de la Société d’eau et d’énergie pour le Gabon ( Seeg). Ce, alors que plusieurs d’entre eux avaient réussi au concours  d’intégration à Jean Violas ( centre de formation de la Seeg).   Conséquence, depuis la publication de notre article visant à dénoncer cette discrimination, plusieurs  jeunes ayant été victimes témoignent.

 

« Je m’appelle  Yves Christian Malekou Bandzanza ayant un bac F3 obtenu en 2018, j'ai décidé de sacrifier mon bac pour prendre part à ce concours  avec le niveau terminal  simplement... Hélas mon sacrifice et mes efforts m'ont servi à rien.... Vu que j'ai été retiré de la liste des admis après avoir reçu des appels des responsables de la Seeg se faisant passer pour des agents de l'ONE. Ces derniers vont me poser plusieurs questions notamment le fait de savoir  si j'avais obtenu le bac afin d'intégrer le Seeg. Naievement je vais répondre positivement. Je vais   me rendre compte après que j’ai été retiré des listes des personnes admises. Je n’aurais jamais imaginé qu’il y avait une chasse aux bacheliers. Pourquoi cette injustice ? Donnons  la chance à tous les jeunes gabonais qui le méritent. »

 

«  J'ai jamais compris d'où venait cette décision.  J'étais 10è avec 14,00 de moyenne. Ensuite j’ai été déclaré apte après la visite medicale et j'ai encore obtenu mon baccalauréat avec 12,36 pourquoi me recaler pourtant je suis prêt à servir mon pays et donner un bon rendement dans la société ? Quand le concours était en vu, c’était niveau terminal sans baccalauréat, bien sûr que j'avais pas encore obtenu mon baccalauréat, j’ai passé ce concours et je l'ai obtenu. Et après l'obtention de mon baccalauréat on m'annonce que je suis recalé. J'ai trouvé cela injuste ! Vous vous rendez compte,  qu’ils nous ont suivi tout au long de l’année de notre baccalauréat sans nous dire qu'on sera recalé si on arrivait à l'obtenir... Pourquoi  ne nous avoir pas dit avant que l’obtention du baccalauréat  était un critère d’exclusion ? Je pense qu'ils doivent revoir leur décision et voir dans quelle mesure intégrer tout le monde pour cette fois. » indique un ancien candidat témoignant sous couvert de l’annymat.

 

Face à toutes ces accusations, la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) n'est pas restée muette. Elle a tenu à s'exprimer via un communiqué de presse : « Depuis quelques jours, des informations font état du retrait de la liste de certains candidats déclarés admis au concours d’entrée du Centre des Métiers Jean Violas, au motif qu’ils auraient obtenu leur baccalauréat session 2020. Cette situation trouve une explication simple : la formation initiale au Centre des Métiers est ouverte à l’insertion des jeunes en incapacité de poursuivre leur scolarité. C’est la raison pour laquelle le niveau sans Bac ou en dessous est requis.

Les candidats déclarés admis au concours d’entrée au CDM seront au terme de leur formation et s’ils sont jugés aptes, embauchés au collège Exécution en qualité d’Ouvriers Qualifiés, ce qui ne correspond pas au niveau d’un détenteur de Baccalauréat, parchemin qui ouvre des perspectives dans les études supérieures, soit un niveau au-dessus du collège Exécution>>.

 

Des propos que balaient du revers de la main les candidats qui y voient des manipulations savamment orchestrées afin de procéder à des remplacements arbitraires pour caser des proches.  Sinon comment expliquer que la Seeg ait eu recours à des méthodes de tromperies à la limite du voyoutisme pour obtenir des candidats des informations sur leur obtention du baccalauréat  ou pas ?

 

Selon des sources concordantes, un collectif des candidats exclus pourrait dans les prochains jours porter l'affaire devant les tribunaux.

 

(Affaire à suivre)

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires