IMG-LOGO
Accueil Article Conseil supérieur de la magistrature : Erlyne Antonella Ndembet et le chantier des réformes
Société

Conseil supérieur de la magistrature : Erlyne Antonella Ndembet et le chantier des réformes

par BITOLI Valérie - 05 Aug 2020, 07:08 190 Vues 0 Commentaires
IMG La ministre de la Justice a annoncé les chantiers des grandes réformes.

Lors de ce rendez-vous, la ministre de la Justice a énuméré les points de réformes pour doter le pays d’un système judiciaire crédible.

 

Comme annoncé le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) s’est tenu hier, mardi 04 août, au Palais du bord de mer.  Outre les rappels (quelque peu) hypocrites de l’Exécutif sur la nécessité des magistrats de doter le pays d’une justice crédible, transparente et accessible,  l’on retiendra surtout de ce rendez-vous le fait que la ministre en charge de la Justice ait reconnu la nécessité de mener  d’importantes réformes pour renforcer l’indépendance et la crédibilité de notre système judiciaire. 

 

Pour y arriver, Erlyne  Antonella Ndembet épouse Damas a, au cours de cette rencontre, indiqué les grands axes de la restauration du système judiciaire.  Au titre des chantiers qui paraissent urgents  et nécessaires à ses yeux ; la définition d’une véritable politique pénale qui dicte les peines alternatives à l’emprisonnement. L’amélioration des conditions de travail des magistrats au sein des juridictions s’inscrit également au titre des urgences, notamment pour ceux affecté à l’intérieur du pays.

 

La magistrate de formation n’a pas manqué de relever la nécessité d’envisager le recrutement de nouvelles promotions de magistrats pour pallier au déficit actuel des effectifs. Va-t-elle y arriver ? Tout sera fonction en réalité des budgets financiers mis à sa disposition. Dans le cas contraire, cette feuille de route ne va relever que de la bonne volonté.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires