IMG-LOGO
Accueil Article Contrat de concession de l’aéroport de Libreville: Gagan Gupta et les dessous d’un bail juteux
Economie

Contrat de concession de l’aéroport de Libreville: Gagan Gupta et les dessous d’un bail juteux

par BITOLI Valérie - 03 Jan 2020, 18:43 495 Vues 0 Commentaires
IMG Gagan Gupta se frotte les mains sur le contrat de concession de l'aéroport Léon Mba

Le responsable de la GSEZ peut se frotter les mains, il a entre les mains un juteux contrat qui lui donne l’exploitation de l’aéroport Léon Mba pour cinq ans avec les conditions de reconduction favorables.

Ce n’est plus qu’une question d’heures avant que Justin Ndoundangoye, l’ex-ministre des Transports soit transféré à la prison centrale de Libreville. Après la levée de son immunité parlementaire,  le député du deuxième arrondissement de la commune de Franceville va probablement être placé sous mandat de dépôt pour des accusations de malversations financières à l’Office des rades et ports du Gabon (Oprag). Alors que l’ex ministre bas en brèche les accusations  d’un détournement d’1 milliard 400 millions de Fcfa à l’Oprag, une affaire très gênante  ressort actuellement au ministère des Transports : le dossier sur le contrat de concession de l’aéroport de Libreville à GSEZ.

 

 Justin Ndoundangoye  et Jean Marie Ogandaga ( le dernier cité au moment des faits ministre de l’Economie) sont accusés d’avoir signé, le 05 octobre 2O18,  un contrat de concession qui donne à GSEZ de Gagan Gupta l’exclusivité de l’aménagement, l’entretien et l’exploitation de l’aéroport de Libreville. Problème, soulèvent les syndicats et les organisations de la société civile libre, l’attribution de ce contrat de concession est faite en violation totale des procédures des marchés publics.  En gros, un marché public passé de gré à gré entre l’Etat gabonais et le groupe indien. Mais surtout un marché public aux avantages disproportionnés pour la GSEZ.

 

La preuve, l’article 4 du contrat de concession  indique que «  les parties conviennent d’un renouvellement par  tacite reconduction pour la même durée de 5 ans dans le cas où le nouvel aéroport international de Libreville ne  serait pas achevé à l’issue de la première période de cinq ans ».  Autrement dit,  la GSEZ  à travers cette disposition obtient en plus des cinq ans actuelles d’exploitation de l’aéroport Léon Mba, cinq autres années d’exploitation au cas les travaux du nouvel aéroport d’Andem ne sont pas achevés. Le plus grave dans cette affaire, c’est que la GSEZ soit l’entreprise qui a curieusement obtenu le contrat de la construction du nouvel aéroport à Andèm, sur la national 1.

 

Nul besoin d’être un expert en matière de montage de contrat pour comprendre que désormais Gagan Gupta et son groupe bénéficient de tous les leviers pour retarder les travaux de construction du nouvel aéroport à Andème pour obtenir   le renouvellement du contrat d’exploitation de l’aéroport Léon Mba. Pire, les syndicats et les membres de la société civile libre se demandent si ce n’est pas l’argent issu de l’exploitation de Léon Mba qui  va financer la construction de l'aéroport d'Andem. En somme un montage financier qui  donnerait la possibilité à Gagan Gupta de ne pas avoir à débourser des sommes  colossales dans cette transaction.  Justin Ndoundangoye, Jean Marie Ogandaga, comment avez-vous pu signer un tel contrat ?

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires