IMG-LOGO
Accueil Article Coupure d’électricité le jour de Noël : « Maudit soit la SEEG »
Société

Coupure d’électricité le jour de Noël : « Maudit soit la SEEG »

par BITOLI Valérie - 27 Dec 2019, 18:42 199 Vues 0 Commentaires
IMG La Seeg décriée pour la qualité de son service.

Plongées dans l'obscurité pendant près d’une demie heure, les populations de Libreville et des communes voisines, Akanda et Owendo, ont eu toutes les raisons de maudire dame SEEG, le 25 décembre dernier.

La coupure d’électricité du  25  décembre dernier n'a pas été sans conséquences pour les populations de la capitale. De Libreville à Akanda en passant par Owendo, les ménages ont été plongés dans l’obscurité pendant près d'une demie heure.  Gâchant ainsi, les cérémonies de Noël organisées en familles ou entre amis. Le pire, c’est que la récurrence de ces incidents dans la même nuit du 25 décembre  a fini par mettre hors usage le groupe électrogène au Centre hospitalier universitaire de Libreville.  Au service de réanimation de cette structure hospitalière, le groupe électrogène  qui alimente le service a cessé de fonctionner pendant une trentaine de  minutes.  On a frôlé le pire au point que   Pascal  Houagni Ambourouet, le nouveau ministre de l’Energie, a eu à faire le déplacement pour se rendre compte de l’ampleur des dégâts.

 

Le  nouveau ministre a pu se rendre compte par lui-même qu’un seul groupe électrogène alimente un service dans lequel des machines  régulent soit la circulation sanguine soit le rythme cardiaque ou respiratoire des patients déjà entre la vie et la mort.  En attendant des solutions à longs termes au Chul, les populations ont dû se contenter des explications peu convaincantes du directeur de la communication de dame Seeg. Régis Ondo Minto’o est venu dire sur les plateaux de télévision que ces incidents  sont des conséquences de perturbations majeures à Tchimbelé et Kinguelé et que la Seeg avait mobilisé ses équipes pour trouver des solutions rapides.   En gros du déjà entendu. L’on aurait dit que la Seeg se cache derrière ces communiqués laconiques pour étouffer les récriminations contre une incompétence manifeste. Sinon comment expliquer qu’une société en situation de monopole dans la distribution de l’eau et de l’électricité  ne soit pas capable d’offrir à sa clientèle un service de qualité. Vraiment maudite Seeg, clame-t-on dans l’opinion.

 

 

 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires