IMG-LOGO
Accueil Article (Covid-19) Etat d’urgence et confinement total du grand Libreville
Politique

(Covid-19) Etat d’urgence et confinement total du grand Libreville

par BITOLI Valérie - 10 Apr 2020, 17:04 431 Vues 0 Commentaires
IMG Julien Nkoghe Bekalé annonce l'état d'urgence sanitaire.

Le gouvernement a décrété ce jour l’état d’urgence sanitaire avec pour conséquence l’application du confinement total du Grand Libreville.

C’était dans les tuyaux et son entrée en vigueur n’était plus qu’une question d’heure. Le gouvernement gabonais vient,  au regard de l’évolution ascendante de la pandémie du Covid-19 dans le pays,  de décréter l’état d’urgence sanitaire et le  confinement total du Grand Libreville. Déclaration donnée ce jour par le Premier ministre, Julien Nkoghé Bekalé à l’immeuble Arambo.  Le Premier ministre v

a de ce fait indiqué que confinement total du Grand Libreville concerne les communes de Libreville, Owendo,  Ntoum, Akanda ainsi que la station balnéaire de la Pointe Denis.  Cette mesure exceptionnelle prend effet à partir de ce dimanche 12 avril à minuit et va s’étendre sur 15 jours, renouvelable si les conditions nous y obligent, rajoute Julien Nkoghé Bekalé.

 

Les ministres de l’Intérieur (Lambert Noël Matha)  et de la Défense (Rose  Christiane Ossouka) ont  par la suite apporté plus d’éléments techniques sur les modalités de ce confinement total. Pour Noël Matha la vie devra, pendant la période définie, se déroulée dans chaque espace défini. Autrement dit toutes circulations entre les  localités sont interdites.

 

Les sorties dans les espaces

 

Le ministre de l’Intérieur indique sur ce point  que les populations n’auront le droit de sortir que pour les activités essentielles liées à l’alimentation et à la santé.  De ce fait, les marchés seront ouverts trois fois par semaines, le  mardi, le jeudi et le samedi.  Cette ouverture, poursuit le  Lambert Matha, ne va concerner que les volets alimentaires.

 

Les forces de sécurité et de défense réquisitionnées

 

Les forces de défense et de sécurité sont réquisitionnées pour faire appliquer lesdites mesures. A cet effet, tout au long de cette période les forces de seconde catégorie (gendarmerie et l’armée) vont être déployées en plus de la police. Le tout  avec l’érection de barrages disposés par les troupes mobiles et fixes.   Des laisser passer pour les  agents pratiquant des activités essentielles vont être octroyer par les  ministres de la Défense et celui de l’Intérieur. 

 

Lambert Matha informe en outre que durant la période d’ouverture des marchés, tout produit touché par un client devra être obligatoirement acheté, il est aussi fait obligation  du port de masques par les personnels travaillant  dans les marchés et épiceries.  Les populations du cinquième arrondissement qui ne disposent pas d’un marché qui leur est  propre sont  quant à eux autorisées à s’alimenter au marché d’Oloumi.   Pour ce faire, les officiers de police et de gendarmerie sont invités à assister les agents municipaux dans l’application desdites mesures dans les marchés.

 

Les pompes funèbres

 Le ministre informe de ce que dans ce secteur la conservation des cops ne pourra durer plus de cinq jours entre le dépôt de la dépouille et  l’inhumation. 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires