IMG-LOGO
Accueil Article Décès du Pr Donatien Mavoungou : une lumière s’éteint au pays de l’obscurité
Société

Décès du Pr Donatien Mavoungou : une lumière s’éteint au pays de l’obscurité

par BITOLI Valérie - 06 Feb 2020, 10:33 226 Vues 0 Commentaires
IMG Le Pr Donatien Mavoungou laisse une oeuvre immense à l'humanité.

Quasi ignoré et marginalisé par son propre pays, le Pr Donatien Mavoungou décède alors que plusieurs laboratoires internationaux affirment poursuivent ses travaux sur le DM-28 Immunorex.

 

Il vient dans des conditions sociales quelque peu difficiles (pour être respectueux) de tirer sa révérence.  Pourtant au regard de la qualité de ses travaux sur la pandémie du siècle, le VIH/ Sida, le Pr Donatien Mavoungou méritait de vivre ses derniers jours dans l’or et la gloire qui pourraient récompenser un esprit aussi brillant au service de l’humanité.  Mais le Gabon, pays dans lequel il naît  un jour du  28 août 1947 dans la ville de Ndendé, a ceci de particulier qu’il tue ses lumières pour élever  les ombres.  Conséquence, le médecin chercheur,  inventeur  du DM 28-Immunorex, meurt le 04 février dernier, en toute indifférence, dans un petit hôtel du quartier Louis, dans le premier arrondissement de la commune de Libreville.

 

La déchéance du chercheur débute autour des années  2017, quand le DM28-Immunorex médicament créé pour éradiquer le Sida et les maladies opportunistes, fait l’objet d’une remise en cause de la part de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). La République démocratique du Congo va même retirer temporairement le médicament des circuits de distribution en attendant les conclusions des enquêtes de l’OMS. Désormais, le médicament qui, il y a quelques années,  recevait  les félicitations  de la grande famille des chercheurs dans le domaine de l’infectiologie est fortement remis en cause.  Le DM-28 Immunorex est finalement  interdit dans de nombreux pays faute d’autorisation de mise sur le marché.

 

Cette interdiction, estiment  plusieurs spécialistes,  est une manigance  des réseaux pharmaceutiques qui ont vu en l’arrivée de ce médicament sur le marché l’effondrement du juteux commerce autour de la vente des anti-rétroviraux et autres moyens de protection. Acculé sur le plan international, le Pr Donatien Mavoungou ne va recevoir, en aucun moment, le soutien du gouvernement gabonais. Pire, son pays va s’évertuer  à tirer à boulets rouges sur le DM-28 Immunorex. L’on se rappelle encore des échanges virulents sur les plateaux de la RTG entre le Pr Donatien Mavoungou et l’inspecteur général de la santé de l’époque, le Dr Stéphane Iloko. Ce dernier soutenant la thèse selon laquelle le médicament ne remplissait  pas les critères pour être commercialisé sur le territoire national tout en remettant en cause la qualité de la recherche.

 

Pour autant, l’œuvre du Chercheur ne meurt pas. Si pour le moment le DM-28 Immunorex n’a pas obtenu l’autorisation officielle de l’OMS, plusieurs centres de recherche comme celui de Michel-Paul Correa, indiquent poursuivre les travaux sur le médicament. Dans une interview accordée à nos confrères du site en ligne Gabon Actu, le fondateur de l’Institut internationale pour le développement et le soutien à la recherche scientifique (IDSRSI), souligne  que la disparition du Pr Mavoungou ne va en rien impacter son œuvre scientifique : «  le développement de l’Immunorex-DM28 est géré au plan international  par des structures indépendantes ».  Preuve que le natif de la Dola a inscrit en lettres d’or son nom dans les avancées de la lutte contre le VIH/Sida dans le monde. Merci d’avoir existé Professeur.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires