IMG-LOGO
Accueil Article (Décès) Guy Mouguengui Koumba n’est plus : un suicide et des interrogations
Politique

(Décès) Guy Mouguengui Koumba n’est plus : un suicide et des interrogations

par BITOLI Valérie - 21 May 2020, 13:11 508 Vues 0 Commentaires
IMG Le député du cinquième arrondissement s'en va dans des conditions mystérieuses.

Le député du cinquième arrondissement vient d’être retrouvé mort à son domicile. Un suicide qui soulève de nombreuses interrogations.

Une nouvelle effroyable.  Des images insoutenables.  Le député du cinquième arrondissement de la commune de Libreville a été retrouvé mort dans la journée du mercredi  20 mai.   Guy François Mouguengui Koumba se serait,  d’après les premiers constats,  suicidé par pendaison au sein de sa salle de bain.  La scène a eu lieu dans son domicile  situé derrière l’Université des sciences de la santé d’Owendo (USS). 

 

Pourtant, indiquent plusieurs de ses collègues à l’Assemblée nationale, aucun évènement n’aurait laissé présagé  chez cet homme réservé et pondéré l’idée d’un suicide. Pourquoi ? Cette interrogation hante désormais les esprits au point que sur les réseaux sociaux de nombreux citoyens parlent d’un crime maquillé. Des spéculations, des thèses, un floue qui rendent encore plus difficile  cette tragédie pour la famille. L’heure est plutôt au respect de la dignité humaine et de la douleur de la famille, lancent plusieurs acteurs de la société civile.  Lesquels s’insurgent contre la diffusion des photos de la scène de pondaison dans les différents forums.

 

Que retenir de l’homme ?

 

Au-delà  des conditions étranges dans lesquelles Guy François Mouguengui Koumba  tire sa révérence,  l’on retient surtout de ce député, le professionnalisme avec lequel, il a tout au long de  sa carrière, exercé la profession de journaliste.  Aux côtés des figures comme El Mut Moutchinga Boulingui,  Alex Lewobi, Alain Koumba Moulakou, Jean Blaise Oyono, Jean Christian  Kombila et bien d’autres, Guy François a fait parti de  cette génération qui a donné à la télévision  gabonaise ses heures de gloire. 

 

Pas étonnant que très vite il soit repéré par l’ancien Premier ministre, Jean François Ntoutoume. Il  va très vite monter en galons    au point d’en devenir l’héritier politique  dans le cinquième arrondissement.   Mais la vie politique du député est aussi affublée de l’adjectif de « traitre ». Lorsque son mentor politique quitte avec armes et bagages le  Parti démocratique gabonais ( Pdg),  en  octobre 2015, pour rejoindre les rangs de l’opposition, Guy François Mouguengui Koumba   fait parti des cadres qui décident  de ne pas suivre Ntoutoume Emane dans sa nouvelle aventure. Bien que désormais accroché au lucre et au lustre de son mandat, il se gardera cependant de toutes déclarations incendiaires contre l’homme qui  l’avait fait roi.  Triste fin.

 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires