IMG-LOGO
Accueil Article (Détention politique) Bertrand Zibi, deux jours d’isolement chez les malades mentaux
Politique

(Détention politique) Bertrand Zibi, deux jours d’isolement chez les malades mentaux

par BITOLI Valérie - 11 Dec 2020, 14:13 810 Vues 0 Commentaires
IMG Bertrand Zibi garde la tête haute.

L’attente est longue, le  calvaire  est de plus en plus insupportable pour  Bertrand Zibi Abégué. L’ancien député de Minvoul  a été placé en début de semaine en cellule d’isolement dans le quartier « C ».  Un compartiment de la prison centrale de Libreville réservé aux détenus atteints de troubles mentaux.   

 

S’il en est sorti indemne, Bertrand Zibi Abégué ne cesse d’exiger que se tienne son procès à la Cour d’appel de Libreville après  la condamnation prononcée par le Tribunal de première instance le 23 juillet 2019.   Ladite juridiction condamnait Zibi Abéghé   à six ans de prison pour « violences » et «  voies de fait »  après l’élection présidentielle de 2016.

 

L’ancien élu avait immédiatement fait appel de ce verdict. Sauf que  plus d’un an après, le procès en appel n’a toujours pas lieu.  Logiquement, comme ne cessent de rappeler ses conseils,  Bertrand Zibi Abéghé devrait être libéré puisque la Cour d’appel n’a pas statué  dans les deux mois suivant la déclaration de l’appel. Ce, conformément à l’article 400 alinéa 3 du code de procédure pénale.  Une demande légale cependant rejetée par les instances judiciaires. L’audience prévue en mars 2019 a depuis fait l’objet de multiples renvois.   La preuve d’une instrumentalisation de la justice pour garder sous éteignoir un homme qui fait peur au régime.  

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires