IMG-LOGO
Accueil Article Détention de BLA/ Dr Louma Eyougha : «Laccruche Alihanga est un témoin gênant pour la dynastie des Bongo... »
Politique

Détention de BLA/ Dr Louma Eyougha : «Laccruche Alihanga est un témoin gênant pour la dynastie des Bongo... »

par BITOLI Valérie - 03 Jan 2020, 16:18 263 Vues 0 Commentaires
IMG Le Dr Alphonse Louma Eyougha.

Dans une tribune libre, le président de l’ONG « Agir pour le Gabon », dénonce les exactions commises à l’endroit de BLA.

Le 01 janvier dernier Me Kevin Nzigiou, avocat de Brice Laccruche Aliangah, a rendu public un communiqué dans lequel il dénonce la mise en cellule d’isolement de son client et les conditions de détention inhumaine dans lesquelles se trouve l’ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo.  Surprise ! Les  dénonciations de l’avocat n’ont suscité aucune réaction de la part de ceux qui hier adulaient BLA. Pas une réaction à l’Ajev. Silence de cimetière aux Sociaux démocrates gabonais (Sdg) et au Rassemblement pour la restauration des valeurs (RV).  Les partis, les associations, et même les personnalités politiques qui hier fessaient la promotion avec zèle du « messager intime d’Ali Bongo » se  taisent.

 

Retournement de veste ?  Mutisme en solidarité à l’action du Distingué camarade ? Nul ne sait la logique qui sous-entend ce silence devant la violation évidente des droits d’un détenu qui, pourtant à ce jour, n’a pas encore été reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés.

 

C’est justement au nom des principes du respect du droit, de la présomption d’innocence, et du respect de la dignité humaine que certaines voix dans l’opposition et  dans la société civile libre se font entendre. C’est le cas du  Dr Alphonse Louma Eyougha. Le président de l’ONG, Agir pour le Gabon,  a dans une tribune libre publiée ce jour, condamné « le déni de justice dont est victime à présent l’ami intime du couple présidentiel. »

 

Le président d’Agir pour le Gabon est clair : « Il faut arrêter cette mascarade ! Le traitement que le pouvoir réserve à BLA est inacceptable et inadmissible. », avant de rajouter  qu’Ali Bongo Ondimba est entièrement responsable des comportements répréhensibles commis par son ancien collaborateur  pour les avoirs cautionnés si ce n’est encouragés. « Nous avons tous vu le Chef de l’État danser au Stade de Nzeng Ayong aux côtés de BLA lors de la clôture de la tournée inter provinciale de ce dernier. Si BLA a volé de l’argent public, il a dû le faire dans la légalité. Il n’a pas braqué le Trésor public. », souligne le Dr Louma Eyougha.

 

Torture ou planification d’un assassinat ?

 

Pour ce défenseur des droits de l’homme, la frontière est très mince au regard des sévices endurés par Brice Laccruche Aliangah : «  je pense qu’il y'a anguille sous roche dans cette affaire. Le pouvoir est en train de planifier l’assassinat de ce jeune prisonnier gênant. Monsieur Brice Laccruche Alihanga est un témoin possédant certainement des dossiers explosifs compromettant pour la dynastie des Bongo. »

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires