IMG-LOGO
Accueil Article Fête de la musique : le numérique à la rescousse
Culture

Fête de la musique : le numérique à la rescousse

par BITOLI Valérie - 22 Jun 2020, 19:45 122 Vues 0 Commentaires
IMG Une fête de la musique sous le sceau de la sensibilisation.

A l’instar de la communauté internationale, le Gabon a célébré la fête de la musique dans le respect des mesures liées à la pandémie de la Covid- 2019.

21 juin  est la date de célébration de la fête de la musique dans le monde entier. Une fête qui a eu lieu cette année  dans un contexte de pandémie de coronavirus. Au Gabon, les rassemblements populaires sont toujours  interdits eu  égard à  l’augmentation  du nombre de cas estimés à plus de 4000 aujourd’hui.

 

Conséquence, les autorités en charge du département de  la Culture ont rivalisé d’ingéniosité pour répondre présents au rendez-vous mondial. Les nouvelles technologies ont été d'un apport capital. Dans une émission spéciale, en directe sur la page Facebook ‘’Affaire de linge sale'', les internautes on pu vivre en ligne la fête de la musique, quand d’autres pouvaient rester câbler sur les chaines partenaires, Gabon 1ere et Téléafrica chargées d'assurer la diffusion.

 

Pendant toute la soirée du 21 juin, une fourchette d'artistes locaux à l’image d’Ariel T, Latchow, Sly A,Bubal Bukombil, Ida Moulaka et plein d'autres  se sont échangés le podium pour offrir aux gabonais les meilleurs de leurs sonorités. Un hommage a été rendu aux artistes disparus (le plus récent, le producteur  Yves Messan).

 

Le ministre de la culture, Michel Menga s’est félicité de la réussite de cet évènement tout en  promettant  l'organisation  de prochains événements  tel que le  ‘’Gabon 9 provinces ‘’sous le format numérique. Ce, afin  de permettre aux artistes gabonais d'entretenir leur talent et d’être en relation avec leur public.

 

Parce que le virus est désormais dans notre quotidien nous devons simplement vivre avec et poursuivre les célébrations sans rassemblement, a relevé le ministre Michel Menga. 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires