IMG-LOGO
Accueil Article Grève dans les régies financières : « Le pays deviendra ce que vous avez décidé qu’il soit car il n’y aura pas de transigeance des régies financières… »
Economie

Grève dans les régies financières : « Le pays deviendra ce que vous avez décidé qu’il soit car il n’y aura pas de transigeance des régies financières… »

par BITOLI Valérie - 01 Oct 2020, 07:06 299 Vues 0 Commentaires
IMG Le message de la Fecorefi.

Après  l’échec des négociations avec les directeurs du Trésor, des Douanes, des Hydrocarbures et des Impôts, la Fecorefi monte d’un cran dans son mouvement de revendication en annonçant la fermeture imminente du port d’Owendo et l’organisation d’une grande assemblée générale.

 

C’est quasiment un message de guerre envoyé au gouvernement par  la Fédération des collecteurs des régies financières (Fecorefi).  Alors que l’on croyait à un dégel de la crise après la rencontre entre la fédération syndicale et le directeur général du Trésor, Franck Yann Koubdje, il n’en est rien. 

 

Bien au contraire, la situation s’est davantage dégradée eu égard à l’incapacité du gouvernement à apporter des solutions aux revendications posées sur sa table. En l’occurrence, le paiement de l’ensemble des primes, la régularisation des situations administratives, l’harmonisation de la grille de paiement des primes,  la publication du rapport d’audit des effectifs et de primes et l’organisation d’une concertation tripartite ; présidence de la République/ gouvernement et partenaires sociaux. 

 

le 24 septembre dernier, dans un communiqué, Sylvain Ombindha Talheywa, le porte- parole de la Fecorefi appelait  à nouveau les agents à la mobilisation pour la paralysie totale des activités dans les administrations financières : « A-t-on encore besoin de longues litanies pour vous appeler à la mobilisation générale ? Celui qui collecte meurt de faim. Nous payons le prix fort de notre attentisme, de notre conformisme mais surtout de notre hypocrisie.  Nous ne pouvons plus accepter cela, nous  ne devons plus fonctionner comme ça, il est plus que temps de dire stop, nous sommes les collecteurs. » Indiquait-il. 

 

Et de rajouter : « Le pays deviendra ce que vous avez décidé qu’il soit car il n’y aura pas de transigeance des régies financières ». Conséquence, la Fecorefi annonce dans les jours à venir, l’organisation d’une grande assemblée générale dite de « vérité » et la fermeture imminente du port et des bureaux des impôts aux cadenas.

 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires