IMG-LOGO
Accueil Article Hommages aux martyrs : Entre recueillement et espoir…
Politique

Hommages aux martyrs : Entre recueillement et espoir…

par BITOLI Valérie - 31 Aug 2020, 17:31 301 Vues 0 Commentaires
IMG Ping aux côtés de plusieurs alliés politiques.

La CNR a organisé ce jour une cérémonie d’hommages aux martyrs de 2016. Occasion pour plusieurs résistants de réitérer à ceux qui sont partis de poursuivre le combat pour l’alternance jusqu’au bout.

Pas de  discours pour l’occasion encore moins les mobilisations  de grandes foules comme c’était le cas pour les années précédentes.  Cette matinée du lundi 31 août, la Coalition pour la nouvelle République réunie autour de Jean Ping a organisé une cérémonie sombre. Moment au cours duquel, citoyens,  acteurs politiques et membre de la société civile ont  pu, les uns après les autres,  se recueillir sur  la stèle érigée   pour  la circonstance.

 

Les années qui passent n’ont pas fait  oublier le massacre qui a été perpétré dans ces lieux. Plusieurs gabonais dont  les identités sont marquées sur un tableau noir ont perdu leur vie au nom de la démocratie.  Jean Ping, comme chaque année, a effectué le déplacement pour le quartier général. Comme chaque année, il  allume une bougie en la mémoire de toutes ces personnes qui ont laissé leur vie dans le combat pour l’alternance.

 

Pour l’occasion, l’ancien président de la Commission de l’Union africaine, tout de blanc vêtu, affiche une sérénité qui contraste avec l’inquiétude de plusieurs de ses partisans. Ces derniers s’interrogent sur l’avènement d’une justice.  « Est-ce qu’un jour les auteurs et les commanditaires de ces massacres vont répondre de leurs crimes ? » interroge une dame venue se recueillir. Pour l’heure, personne ne peut apporter une réponse à une interrogation profonde qui renvoie en outre à l’aboutissement du combat pour l’alternance.  Jean Ping accédera-t-il au pouvoir ? La question revient dans les différentes conversations des groupes qui se sont formés dans la grande cour du quartier général. 

 

«  Nous n’étions peut-être pas préparés à mener ce combat sur plusieurs années mais plus que jamais notre détermination et sans faille. Nous ne pouvons plus faire marche en arrière…Il y a eu trop de morts, trop d’injustices, trop d’incarcérations et de familles détruites pour abandonner » indique avec conviction l’épouse d’un membre de l’opposition à ce jour incarcéré.

 

« Ces morts ne resteront pas impunis, il y a actuellement une justice divine qui fait son travail en châtiant toutes les personnes qui ont eu un rôle à jouer dans cette forfaiture. Il n’y a qu’à regarder ce qui se passe au sommet de l’Etat.  », Souligne un autre membre de la résistance. Dans tous les cas, 2016 est pour beaucoup de résistants, loin d’être derrière nous.

 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires