IMG-LOGO
Accueil Article Jean Eyéghé Ndong : « vous n’avez pas faim et si c’est le cas, nous allons nous cotiser pour vous apporter à manger… »
Politique

Jean Eyéghé Ndong : « vous n’avez pas faim et si c’est le cas, nous allons nous cotiser pour vous apporter à manger… »

par BITOLI Valérie - 16 Jan 2020, 11:35 186 Vues 0 Commentaires
IMG Jean Eyéghé Ndong lors de son discours.

Ainsi parle Jean Eyéghé Ndong à l’occasion de la cérémonie de présentation des vœux à Jean Ping.

La phrase a suscité les rires des personnes conviées à la cérémonie de présentation des vœux à Jean Ping, le 14 janvier dernier. Mais en s’exprimant ainsi, l’ex Premier ministre Jean Eyeghé Ndong, tenait à relever la détermination qui est la leur dans le combat de libération du pays. L’actuel sénateur du deuxième arrondissement de la commune de Libreville, connu pour sa franchise, n’est pas passé par quatre chemins pour dire au président élu, la fierté qui est la sienne de l’avoir vu rejeter toutes participations aux réunions organisées par la classe dirigeante.

 

Au delà de remercier l’ancien président de la Commission de l’Union africaine pour son radicalisme à l’égard du pouvoir en place, JEN attaque à travers cette boutade ces compagnons d’hier qui ont quitté le navire de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) tout en critiquant ouvertement la stratégie de Ping. 

 

En décembre 2019, le président du parti Les Démocrates, Guy Nzouba Ndama indiquait encore  que la stratégie du radicalisme mène à l’impasse : «  notre adversaire (Ali Bongo Ndlr) s’est installé au pouvoir et il a été reconnu par la communauté internationale. A partir de là, soit on continue de pleurnicher, soit on avance ».

 

« Oui mais avancer  pour aller où ? Vers  un gouvernement d’Union nationale tel que proposé par Nzouba Ndama lors de sa déclaration de Mouila. Nous ne mangeons pas de ce pain » indique  un membre du cabinet de Jean Ping en marge  de la cérémonie de présentation de vœux.   Jean Eyéghé renforce le clou quand il perçoit dans les attaques de ces compagnons d’hier  des occasions pour des personnes en mal de visibilité politique d’exister. 

 

Du reste,  à l’occasion de cette cérémonie,  Jean Ping a affirmé être plus que jamais convaincu que la Coalition pour la nouvelle République va finir par diriger le pays.  Attendons voir.

 

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires