IMG-LOGO
Accueil Article Jean Ping : « Je sais mieux que personne que nous allons diriger ce pays »
Politique

Jean Ping : « Je sais mieux que personne que nous allons diriger ce pays »

par BITOLI Valérie - 15 Jan 2020, 09:10 471 Vues 0 Commentaires
IMG Jean Ping est convaincu d'être bientôt à la tête du pays.

A l’occasion de la cérémonie de présentation des vœux, Jean Ping a réaffirmé n’être plus loin d’accéder au pouvoir suprême.

Il rassure. Face  à  l’impatience, aux inquiétudes et  la détresse du peuple qui constate de plus en plus l’enlisement du combat de libération du pays, Jean Ping a indiqué n’être plus loin d’accéder au pouvoir suprême. Nouvelle déclaration incantatoire ? Vaine promesse pour garder ses troupes mobilisées autour de sa personne ? Le président de la Coalition pour la nouvelle République a, à l’occasion de la cérémonie de présentation de vœux des forces de l’opposition, indiqué savoir mieux que quiconque que sa Coalition va finir par exercer le mandat donné par le peuple en 2016. Tout en indiquant  comprendre et partager les doutes qui sont dans l’ordre des choses.

 Convaincu d’être sur le bon chemin, Jean Ping indique, en outre, au peuple gabonais « que le chemin qui reste à parcourir est plus court que celui effectué depuis 2016. Pour Ping il faut rester concentrer sur le combat. Ce d’autant plus, que grâce au combat engagé jusqu’à ce jour, le pouvoir illégitime est dans l’impasse.

La Coalition  a rappelé par la voix de Jean Eyeghé Ndong que cette cérémonie est aussi l’expression de la reconnaissance des 65% de la population qui ont apporté leurs suffrages à Jean Ping. Loin d’une cérémonie de distraction, de lubie qui pourrait faire l’objet de récupération de personnalités en mal de souffrance, lance l’ancien premier Ministre.

 Du reste, souligne JEN, en matière de visibilité politique et même au-delà des frontières quel gabonais pourrait prétendre être plus visible que vous.  Eyéghé Ndong tacle les amis d’hier de la Coalition qui ouvertement qualifient le combat de Jean Ping de lutte fantaisiste qui n’aboutira à rien. Même s’il ne cite pas de noms,  il ne fallait pas être un clerc pour comprendre  que ces propos s’adressent à Guy Nzouba Ndama ou à Frédérique Massavala Mamboumba.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires