IMG-LOGO
Accueil Article L’opération scorpion:
Investigation

L’opération scorpion:

IMG Bruce Lacruche ALIHANGA

Au révélateur d’un régime délinquant

L’opération Scorpion, qui n’a pas fini de livrer l’ampleur du pillage des fonds publics, met en lumière une évidence : la nature  délinquante du régime d’Ali Bongo. Sinon, comment expliquer qu’à l’exception de Patrice Otha, l’ensemble des directeurs de cabinet du président de la République aient été impliqués dans des affaires judiciaires. Le premier Jean-Pierre Oyiba avait été cité dans un scandale à la BEAC, même si, par la suite, il a été blanchi. Le second Mainxent Accrombessi est toujours poursuivi en France pour des faits de surfacturation, de rétrocommission et de corruption d’agent public étranger dans l’affaire de fourniture des tenues militaires. L’homme en dépit de ce scandale a toujours bénéficié de la protection d’Ali Bongo.  Aujourd’hui, c’est Brice Laccruche Alihanga, lequel avant même d’entrer au Palais avait déjà été cité dans des affaires de détournements de fonds à BGFIBank au point d’avoir été limogé à l’époque par  Henry-Claude Oyima. C’est dire que ce feuilleton judiciaire ne devrait, à la vérité, ne pas surprendre. Un régime délinquant ne peut  engendrer des anges.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires