IMG-LOGO
Accueil Article Marine Marchande : Le Directeur général déféré à Gros-bouquet, les agents exigent le paiement de leurs primes
Société

Marine Marchande : Le Directeur général déféré à Gros-bouquet, les agents exigent le paiement de leurs primes

par BITOLI Valérie - 14 Sep 2020, 10:49 901 Vues 0 Commentaires
IMG Martin Ndong Ntoutoume est désormais à Gros-bouquet.

Le directeur général de la marine marchande a été déféré à la prison centrale de Gros-bouquet pour un important détournement de fonds. Au lendemain de cette arrestation, les syndicats sont montés au créneau pour exiger le paiement de leurs primes.

C’est un climat explosif qui prévaut ces derniers jours à la direction générale de la marine marchande. Alors que personne n’imaginait un tel scénario, le vendredi 11 septembre dernier, Martin Ndong Ntoutoume, directeur général de cette admnistration, est déféré à la prison centrale de Libreville, après son arrestation deux jours avant. 

 

Si le procureur de la République, André Raponda ne daigne communiquer de manière officielle sur cette arrestation  et le déferrement illico presto à Gros-bouquet de ce haut cadre, les sources proches du dossier révèlent que ce Dg  proche de  l’ancien premier Ministre, Julien Nkoghé Bekalé, est accusé d’un détournement de fonds à hauteur de 2 milliards de Fcfa.  Les mêmes sources indiquent par la suite que cette importante somme proviendrait des ristournes de la marine marchande.

 

Au lendemain de la mise sous mandat de dépôt, le syndicat de cette administration organise une importante assemblée générale.  Dans la cour abritant les locaux de cette administration au port Mole de Libreville, les agents rassemblés au sein du Synamm montent au créneau et menacent d’entrer en grève dès le 29 septembre eu égard  à la non-satisfaction de leurs points de revendication. Notamment, le paiement de deux trimestres d’arriérés de primes de rendement, la régularisation des situations administratives des agents, les mutations des agents et la signature des arrêtés liés au fonctionnement de la direction générale de la marine marchande.  

 

Conséquence, le  Secrétaire général du Syndicat national de la marine marchande,  Ndong Ndong Ella N’ka, indique donner au ministre en charge de ce département 18 jours francs pour que des solutions soient trouvées aux points de revendications posées sur la table.  Le Synamm promet en outre s’exprimer dans les prochaines semaines sur la série d’arrestations des cadres de leur direction en rapport avec des faits de détournement de fonds. Voilà qui  promet !

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires