IMG-LOGO
Accueil Article (Nécrologie) Emmanuel Issoze Ngondet est décédé
Politique

(Nécrologie) Emmanuel Issoze Ngondet est décédé

par BITOLI Valérie - 11 Jun 2020, 08:23 296 Vues 0 Commentaires
IMG L' ancien Premier ministre n'est plus.

L’ancien Premier ministre a rendu l’âme dans la nuit de mercredi à jeudi. Une perte immense pour le Pays.

Une triste nouvelle.  Il y a quelques semaines encore, à la suite d’une hospitalisation du fait d’un malaise, l’information sur le décès de l’ancien Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, avait circulé avant d’être très vite démentie par les membres et proches de sa famille. Sauf que cette  première alerte était annonciatrice d’un état de santé qui n’avait cessé de se dégrader ces derniers mois.  L’actuel député de Makokou a finalement rendu l’âme dans la nuit de mercredi à jeudi. 

 

Son ancien Vice-premier ministre et non moins adversaire politique sera l’une des premières personnalités politiques à rendre ses hommages. Dans un poste publié sur sa page Facebook, autour de 3 heures du matin, Bruno  Ben Moubamba indique  qu’Issoze Ngondet a été avant tout un grand serviteur de l’Etat en des temps difficiles.  L’actuel ministre des Affaires étrangères, Alain Claude Bilié Bi Nze, va quant à lui  saluer, sur son compte Twitter,  la mémoire d’un homme d’Etat au sens élevé du sacerdoce pour la République.

 

Né le 02 avril 1961 à Makokou, Issoze Ngondet s’en va  alors que plusieurs observateurs prédisaient à ce diplomate de formation  un long avenir politique.  D’ailleurs, lui même conscient de cette réalité, déclina en janvier 2019, le poste de Médiateur de la République  à sa sortie du  gouvernement. Privilégiant l’exercice de son mandat de député à l’Assemblée nationale. 

 

Au sein du Parti démocratique gabonais, c’est aussi une immense perte.  Issoze Ngondet était devenu, au cours des dernières années, l’une des figures  importantes du parti au pouvoir au sein de la province de l’Ogooué-Ivindo.  Il pesa de tout son poids pour  la réélection en 2016 d’Ali Bongo. Au point  que  la sixième province du Gabon, soit l’une des rares circonscriptions électorales où Ali Bongo s’imposa sur Jean Ping.  

 

Du fait de ce score et de sa longue amitié avec Ali Bongo, 28 septembre 2016, il devient  le premier fils originaire de l’Ogooué-Ivindo à accéder  au poste de Premier ministre. Autour de lui, vont émerger des figures politiques d’une province longtemps  marginalisée dans la redistribution des postes au sommet de l’Etat.  Si des personnalités comme Guy Maixent Mamiaka, Noel Nelson Mesone  prennent très vite  du  galon au sein du gouvernement, des nouveaux visages comme Prisca Koho, Arthur  Benga Djeme, Flavien Enongoué... vont s’affirmer dans l’administration publique et  diplomatique.

 

  Issose Ngondet était en outre très proches des personnalités politiques telles que Guy Bertrand Mapangou ou Christian Magnagna, lesquels vont être dégommés du gouvernement quelques mois après son départ. Il était présenté par plusieurs de ses collaborateurs à la Primature,  comme un grand boseur, ayant la maîtrise des dossiers.  On retiendra surtout de l’homme son énergie pour ramener le Gabon sur les rails après la crise postélectorale de  2016.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires