IMG-LOGO
Accueil Article Prise en charge sanitaire : Délaissées, les PVVIH montent au créneau
Société

Prise en charge sanitaire : Délaissées, les PVVIH montent au créneau

par BITOLI Valérie - 07 Apr 2020, 13:30 189 Vues 0 Commentaires
IMG Les PVVIH s'inquiètent devant l'absence de médecins.

Les personnes vivant avec le VIH/Sida dénoncent la désertion des médecins des centres de prise en charge, ce alors que leur état de santé requiert un suivi quotidien.

C’est la panique à bord.  A l’occasion d’un communiqué, les personnes vivant avec le VIH/Sida montent au créneau pour dénoncer  la désertion des médecins au sein des centres de prise en charge. Le samedi 4 avril dernier,  Thierry  Mbome Nyami,   Le président  exécutif des associations de lutte contre cette autre pandémie  a pris la parole pour attirer l’attention des pouvoirs publics sur une  désertion qui peut aboutir à des drames bien plus graves que le Covid-19.

 

Pour ce dernier, les médecins justifient  cette désertion par l’absence de matériel de protection mis à leur disposition contre la propagation du Covid-19 tout en recommandant  aux patients de rester chez eux.   Face à un des cas de complication comment faire ?   Ce d’autant plus que les PVVIH ont besoin d’un suivi médical quotidien, interroge t-il dans les colonnes de nos confrères du journal l’Aube.

 

Pire, s’insurge à nouveau Thierry  Mbome Nyami, au moment où les autorités politiques décrètent un confinement partiel, il n’y a aucunes dispositions prises pour accompagner les personnes vivant avec cette pandémie. Or,  rajoute ce leader associatif, les statiques montrent que  80 % des malades n’ont pas d’emplois à la Fonction publique et   vivent  des activités commerciales. Comment vont-ils s’en sortir sans aucuns revenus ? 

 

Du côté du ministère de la santé, des proches du ministre de la Santé Max Limoukou appellent au calme en indiquant qu’il y a actuellement une répartition dans l’ensemble des structures  sanitaire du pays des équipements pour se protéger contre le Covid-19. Il n’y a donc pas de raison que les médecins désertent les centres de prise en charge des malades du Sida.  Avant de rajouter que les recommandations visant à demander aux malades de rester chez eux ont été prises pour éviter d’autres contaminations.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires